L’ENFER EXISTE-T-IL VRAIMENT ? Imprimer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 28 Novembre 2017 12:40

Message prêché le mardi 07 juin 2016 au Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Yopougon-Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour. Le frère Eric Konda de la République Démocratique du Congo (RDC) a posé une question sur l’enfer. Voici la réponse que je lui ai donnée, que je voudrais partager avec vous tous, frères et sœurs de la Manne Fraîche. Que Dieu bénisse votre entendement !


1)  Nous croyons que Dieu a créé le Paradis et l'enfer comme Il a créé le ciel et la terre. Est-ce que le Paradis et l'enfer sont aussi des endroits réels quelque part ? Parce que les Témoins de Jéhovah disent qu'il n'y a pas d'enfer. Quand nous échangions avec eux, ils nous ont demandé de leur préciser la localisation de l'enfer, et nous avons été perplexes parce que nous ne savions quoi répondre. Pouvez-vous nous informer quelque chose ?

Réponse : Vous dites que vous croyez que Dieu a créé le Paradis et l’enfer comme Il a créé le ciel et la terre. Nous le croyons aussi à la Manne Fraîche. Maintenant vous voulez savoir si le Paradis et l’enfer sont des endroits réels, qui existent quelque part. Sachez que tout ce que Dieu a créé est réel, palpable, tangible et concret. Il a créé l’invisible et le visible, qui sont des choses réelles, concrètes, tangibles et palpables. Il a créé le vide et le néant, qui sont aussi des choses réelles et vivantes, même si ces choses dépassent l’entendement humain. Il a créé le bien et le mal, qui sont également des choses réelles et concrètes ; la vie et la mort. Dieu a créé les pensées et les a mises en nous. Personne ne peut voir ses propres pensées avec ses yeux, et pourtant elles existent bel et bien. Personne ne peut les localiser, pourtant elles existent bel et bien.

En ce qui concerne le Paradis et l’enfer, ce sont aussi des choses réelles, concrètes, tangibles et palpables créées par Dieu Lui-même. Le Paradis et l’enfer sont des endroits biens précis et localisables dans l’univers créé par Dieu.

Vous dites que les Témoins de Jéhovah affirment que l’enfer n’existe pas. Et ils vous demandent de le localiser, s’il existe. Eux, ils disent que le Paradis existe : Peuvent-ils le localiser ? Peuvent-ils prouver qu’il existe vraiment ? L’ont-ils déjà vu ? Connaissent-ils ses dimensions exactes ? Sa superficie exacte ? Sa forme exacte ? Voici quelques questions que vous pouvez aussi leur poser. Je sais qu’ils prendront leur Bible, "la Traduction du monde nouveauʺ pour essayer de démontrer cela. Eh bien, nous aussi, nous prenons nos Bibles pour démontrer que l’enfer existe. Si l’enfer n’existe pas, c’est que le Paradis non plus, n’existe pas. Car Dieu a créé toutes choses par paire : Il a créé la vie et mort, Il a créé l’homme et la femme, Il a créé le bien et le mal ; Il a aussi créé le Paradis et l’enfer.


QU’EST-CE QUE L’ENFER, SELON L’ECRITURE ?

L’enfer, c’est l’étang de feu et de soufre, où seront jetés la bête et le faux prophète, et tous ceux dont le nom n’est pas écrit dans le Livre de vie dès avant la fondation du monde, ainsi que la mort et le séjour de la mort. (APOCALYPSE 20 : 10-15). L’enfer, c’est aussi la seconde mort. C’est donc à la fois un lieu et un état spirituel. Selon APOCALYPSE 20 : 10, la bête et le faux prophète seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles dans l’étang de feu et de soufre. Si nous comprenons cette Ecriture également, nous saurons que pour qu’ils soient tourmentés aux siècles des siècles, il faut bien qu’ils soient quelque part, dans un endroit bien précis, dans l’univers. Le diable     lui-même sera jeté dans l’étang de feu et de soufre, d’après l’Ecriture. Pour qu’il soit jeté dans l’étang de feu et de soufre, il faille bien que cet étang de feu et soufre existe réellement.


OU SE TROUVE L’ENFER ?

L’enfer, je le dis encore, c’est à la fois un lieu physique et un état spirituel. L’enfer, c’est aussi le séjour des morts, lequel est aussi un lieu physique et un état spirituel. Dans LUC 16 : 19-23, nous voyons le pauvre Lazare et le riche. A sa mort, le pauvre a été porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche a été enseveli. Le pauvre Lazare et le riche étaient tous les deux dans le séjour des morts. Il y a une partie du séjour des morts où il y a la souffrance et les tourments, et une autre partie appelée sein d’Abraham où il y a la joie, la paix. Ce sont deux endroits bien différents et bien réels. C’est le Seigneur qui en parle.

Lors de la résurrection de Jésus-Christ de Nazareth, plusieurs corps des saints sont aussi ressuscités d’entre les morts, d’après l’Ecriture de MATTHIEU 27 : 52-53. Ces saints-là étaient dans le sein d’Abraham, qui était un lieu paradisiaque ; ce lieu se trouvait dans les régions inférieures de la terre. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole ! Frères, nous sommes entrain de localiser, de façon concrète, le sein d’Abraham qui était un Paradis. Non pas le Paradis, mais un Paradis. Ce lieu paradisiaque, je le répète encore, était dans les régions inférieures de la terre.

ET L’ENFER, OU EST-IL ?

L’enfer aussi se trouve dans les régions inférieures de la terre. Seulement, il est séparé du sein d’Abraham. Qu’il me soit permis de vous dire ceci, frères : Dans le sein d’Abraham et dans le séjour des morts (enfer), le pauvre Lazare et le riche étaient bien conscients, et ils avaient l’usage de la Parole. Ne croyez donc pas en cette doctrine qui dit que les morts sont inconscients.

Prenons maintenant EPHESIENS 4 : 7-9. Selon cette Ecriture, Christ est descendu dans les régions inférieures de la terre où se trouvaient des captifs, des êtres vivants. Puis, Il est monté dans les hauteurs avec eux. Ces êtres vivants qui étaient dans les régions inférieures de la terre, étaient bel et bien dans un endroit bien précis, bien réel, bien tangible et bien localisable. Vous voyez ! Avant la résurrection de Jésus-Christ de Nazareth, ces êtres vivants-là étaient dans un endroit bien précis, et étaient en possession de toutes leurs facultés.



2)  Dans LUC 16 : 19-31, il est question du pauvre Lazare et d'un riche avare qui moururent tous deux. Mais le riche était dans le séjour des morts tourmenté dans les flammes, et l'autre était consolé dans le sein d'Abraham. Nous voulons connaître ici des vérités sur les morts. Conformément à ce que Jésus explique dans Sa parabole,   est-ce que les pécheurs qui meurent aujourd'hui souffrent déjà dans les flammes ? Si oui, quel sera alors le but du jugement, si les pécheurs souffrent déjà? Si non, qu’est-ce que cette parabole veut nous enseigner ?

Réponse : Si un pécheur meurt aujourd’hui, il souffre déjà dans les flammes. C’est son esprit, son âme qui commence déjà à souffrir. Son esprit et son âme vont déjà dans le lieu des tourments où se trouvait le riche de la parabole. Mais son corps physique, lui, reste dans la terre où on l’a enterré. Le fait même de vivre et de mourir sans Christ, c’est la souffrance dans les flammes. Cette souffrance dans les flammes n’exclut pas pour autant le jugement dernier, qui conduira le pécheur aux souffrances éternelles, jusqu’à son anéantissement total. Car tous les pécheurs seront totalement anéantis un jour, ainsi que les démons, dans l’étang du soufre et de feu qui est l’enfer sur le plan spirituel. Sachez que l’enfer n’est pas éternel. Il a un commencement et une fin. Le Seigneur parle d’un feu éternel où seront jetés les méchants. Mais en vérité, en vérité, ce feu éternel a une fin. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole ! Nous en reparlerons lors de la révélation du mystère des trois éternités.

Sur le plan naturel, quelqu’un commet un délit en violant la loi du pays. Il est arrêté par la Police et enfermé dans une cellule pendant des jours. Sa souffrance commence déjà. Après ces jours de détention, il passe devant le juge qui prononce la sentence finale. Il est alors condamné pour toujours. La souffrance n’exclut donc pas le jugement.

Sur le plan spirituel, c’est la même. Le pécheur va dans un lieu de souffrances et de tourments, en attendant le jour du jugement dernier. Ce jour-là, Dieu prononcera la sentence qui va le condamner à perpétuité. C’est le jugement dernier, qui est le jugement du Trône blanc décrit dans APOCALYPSE 20 : 11-15. Cette perpétuité aura, cependant, une fin.

Ce jour-là, qui est le jour du jugement dernier, tous les pécheurs ressusciteront et passeront devant le Tribunal de Dieu pour y être jugés et être condamnés à perpétuité. Tous les saints qui n’ont pas été enlevés seront aussi là pour être jugés d’après ce qui est écrit dans le Livre de vie avant la fondation du monde. Après leur jugement, ils entreront dans la plénitude de la Vie éternelle. Ils ne seront pas jugés à cause d’un quelconque péché, puisque Christ a déjà pris tous leurs péchés ; ils seront donc jugés par rapport aux œuvres qu’ils auront accomplies quand ils étaient leur corps terrestre.

Ce jour-là, le Seigneur Jésus-Christ, l’Ancien des jours, le Juge sera assis sur Son Trône, en Sa qualité de Juge Suprême, de Juge des juges. Autour de Lui, seront dressés d’autres trônes, lesquels seront occupés par les juges qu’Il aura établis Lui-même. Tous les pécheurs passeront devant ces juges. Des livres seront ouverts, y compris le Livre de vie. Les pécheurs seront jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui est dans ces livres, le livre de vie non compris.

Dans LUC 22 : 30, le Seigneur dit que Ses disciples seront assis sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Il est évident que Judas n’est pas concerné par cette prophétie. Qui donc prendra sa place, ce    jour-là ? Nous déclarons par la Parole du Seigneur, que c’est Matthias, qui a été choisi par les apôtres, après un tirage au sort qui remplacera Judas. Frères, il est aussi important de vous faire remarquer que les douze disciples de Jésus ne jugeront que les douze tribus d’Israël. Nous aimerions donc savoir qui sont ceux qui jugeront les autres tribus, les autres nations, les autres peuples, les autres langues ?

Nous vous déclarons, par la Parole du Seigneur, que tous les juges seront des Fils de l’homme ; car c’est au Fils de l’homme seul que Dieu a donné le pouvoir de juger, d’après JEAN 5 : 27. Personne ne sera jugé par la Bible. Et lors du jugement dernier, aucune Bible ne sera ouverte. Car la Bible n’est pas la Parole de Dieu, bien qu’elle renferme quelques Paroles de Dieu. Ce jour-là, des livres spéciaux seront ouverts dont le Livre de vie.

Si la Bible n’est pas la Parole de Dieu, qui est donc la Parole de Dieu ? La Parole de Dieu, c’est le Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Il est la Parole éternelle, infinie et vivante. Et Il vit d’éternité en éternité. Il n’a ni commencement de jour, ni fin de vie. Parce qu’Il est Tout-puissant, Tout-suffisant et Tout-sachant. Quant à Jésus-Christ de Nazareth, Il était la Parole faite chair, Dieu manifesté en chair. Dans                   APOCALYPSE 19 : 11-13, l’Ecriture nous présente quelqu’un assis sur un cheval blanc. Il s’appelle Fidèle et Véritable. Il s’agit du Seigneur Jésus-Christ. Celui-ci a un autre Nom écrit que personne ne connaît, si ce n’est Lui-même. C’est un Nom caché, qui a été divinement révélé à l’apôtre Jean. Ce Nom, c’est la Parole de Dieu, selon          APOCALYPSE 19 : 13. Vous voyez ! Le Seigneur Jésus-Christ s’appelle aussi la Parole de Dieu. Ce sont les hommes, mal inspirés, qui ont donné le nom de la Parole de Dieu à la Bible. Sinon en vérité, en vérité, la Parole de Dieu, est un autre Nom Divin de notre Bien-aimé Seigneur             Jésus-Christ. L’Ecriture dit : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » Elle ne dit pas : Au commencement était la Bible. Frères, en vous donnant cette révélation, ce n’est pas pour vous empêcher de lire la Bible. Vous pouvez donc la lire, car elle rend témoignage de la Parole de Dieu, le Seigneur Jésus-Christ.

Un jour, Il m’a appelé du nom du Fils de l’homme, en disant : « Fils de l’homme, lis LUC 4 : 18. » Savez-vous pourquoi, l’unique Fils de l’Homme, Jésus-Christ, le Seigneur Dieu Tout-puissant, m’a fait Fils de l’homme ? Que Dieu ouvre votre entendement pour la compréhension des Ecritures et Sa Puissance.



3)  Où vont les morts en Christ aujourd'hui ? Sont-ils conscients et libres là où ils se trouvent ? Quels corps portent-ils en attendant la résurrection ?

Réponse : Les morts en Christ vont au Paradis. Si quelqu’un meurt en Christ aujourd’hui, à l’heure où je vous parle, il va au Paradis, dans la Présence même de Dieu. Son esprit retourne à Dieu au Paradis, mais son corps physique reste dans la terre jusqu’au jour de la rédemption. N’oubliez pas que Jésus a dit au brigand : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » (LUC 23 : 43). Ce brigand donc est entré au Paradis avec Jésus. Car il est mort en Christ. Ce jour-là, son esprit est retourné au Père dans les cieux, comme l’esprit de Jésus. Il était donc au Paradis avec Jésus. Si donc quelqu’un meurt en Christ, aujourd’hui, il va directement au Paradis.

Les morts en Christ sont-ils conscients et libres là où ils se trouvent ? Oui. Ils sont conscients et libres. Ils parlent, ils se déplacent, ils servent Dieu, ils pensent, ils font tout à la gloire de Dieu. Ce ne sont donc pas des êtres inconscients et inertes.

Après la mort de Jésus, l’Ecriture dit qu’Il est descendu dans les profondeurs de la terre où Il a prêché aux morts et aux esprits en prisons. (1 PIERRE 3 : 18-20 ; 1 PIERRE 4 : 4-6). Vous voyez ! Si Jésus-Christ a prêché aux morts, c’est que ces morts-là étaient bien conscients ; ils avaient toutes leurs facultés ; ils vivaient là où ils étaient ; ils pouvaient entendre l’Evangile et croire. Ils étaient bel et bien conscients. Il a prêché aux esprits en prisons. Ces esprit-là aussi étaient bel et bien conscients.

Le corps que revêtent les morts en Christ, ce sont des corps spirituels, des corps spirituels de Justice. En attendant la résurrection d’entre les morts, les morts en Christ, qui sont au Paradis, ont des corps spirituels semblables aux corps des anges.


Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt.

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Mardi, 28 Novembre 2017 12:42