Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 27 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
367
Hier :
502
Semaine :
3895
Mois :
2428
Total :
3599345
Il y a 12 utilisateurs en ligne
-
12 invités


AVEZ-VOUS REÇU LE SAINT-ESPRIT APRES AVOIR CRU ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 13 Décembre 2019 20:30

Message prêché le jeudi 24 mai 2018, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody-Angré ; Abidjan ; RCI ; Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


LA MANNE FRAICHE, LA PAROLE PROPHETIQUE DU TEMPS DE L’AUBE.

Bonjour.

Que la grâce et la paix de notre Seigneur Jésus, soient toujours avec vous, et à perpétuité ! C’est encore pour moi, un immense bonheur de vous parler de la Parole de Dieu, pour  votre perfection, en ce temps prophétique où la Manne Fraîche, révèle le grand mystère de la piété : Dieu manifesté en chair.

Ce matin, une question vous est posée : Avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru ? Cette question, je la pose à tous les chrétiens, toutes tendances dénominationnelles confondues : Catholiques, protestants, méthodistes, harristes, évangéliques, branhamistes, frankistes, crieurs de minuit.  Elle s’adresse aussi à vous qui croyez en la Manne Fraîche.

En dernière position, elle s’adresse également à moi.

Par conséquent, je reformule ma question : Avons-nous reçu le Saint-Esprit après avoir cru ?

Depuis la naissance de l’Eglise de Christ, dans la chambre haute, dans la ville de Jérusalem, le jour de la    Pentecôte, jusqu’aujourd’hui, le revêtement de la Puissance d’En-Haut et du Feu Divin dans le baptême surnaturel du Saint-Esprit, est la chose la plus importante pour les élus du Royaume des cieux. Ce revêtement de puissance était           tellement important que le Seigneur s’adressa à Ses disciples, en ces termes : « Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en-haut. » (LUC 24 :49).  Cette promesse du Père s’est accomplie, le jour de la Pentecôte, dans la chambre haute, dans la ville de Jérusalem. Ce jour-là, pendant qu’ils persévéraient dans la prière, « tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il    remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues,    semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. » Après le don de Jésus-Christ de Nazareth, Son Fils unique, Dieu le Père a donné aux cent vingt disciples de la chambre haute, le merveilleux et glorieux don du Saint-Esprit, à travers un puissant baptême du Saint-Esprit et de Feu.

Depuis ce temps jusqu’aujourd’hui, tous ceux qui croient en Dieu, reçoivent le baptême du Saint-Esprit, par Jésus-Christ, notre bien-aimé Seigneur.

La question relative à la réception du Saint-Esprit, était tellement importante aux yeux de l’apôtre Paul, qu’elle fut sa première préoccupation, quand il rencontra douze disciples de Jean-Baptiste. En effet, il leur dit : « Avez-vous reçu le      Saint-Esprit quand vous avez cru ? »

Aujourd’hui encore cette même question reste posée à tous les chrétiens : Avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru ? Avons-nous reçu le Saint-Esprit quand nous avons cru ? As-tu reçu le Saint-Esprit après avoir cru ?

Chrétiens catholiques, méthodiques, évangéliques,   branhamistes, harristes, célestes, frankistes, crieurs de minuit, vous prétendez croire en Dieu. C’est bien. Mais, la question est maintenant de savoir si vous avez reçu le Saint-Esprit après avoir cru en Dieu ? Si oui, pourquoi êtes-vous en contradiction les uns avec les autres ? Pourquoi vos doctrines et autres       enseignements sont-ils en contradiction les uns avec les        autres ?

Et nous, qui croyons en la Manne Fraîche, avons-nous reçu le Saint-Esprit après avoir cru en Jésus-Christ, le          Seigneur ?

Voilà ce qu’ont dit les disciples de Jean-Baptiste, en    réponse à la question de l’apôtre Paul : « Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit. » Voilà des gens, qui croyaient en Dieu, mais qui n’avaient jamais entendu parler du Saint-Esprit. La doctrine sur le Saint-Esprit ne leur avait jamais été enseignée. Parce que leurs pasteurs n’en       savaient absolument rien. Ils n’avaient pas le Saint-Esprit. Pourtant, ils croyaient en Dieu. Ils prêchaient la Parole de Dieu, sans avoir le Saint-Esprit. Leurs disciples croyaient en Dieu, mais ils n’avaient pas Son Esprit, le Saint-Esprit.

Frères, comme c’est malheureux et pitoyable de croire en Dieu, sans avoir Son Esprit. Il est pitoyable de prêcher la      Parole de Dieu, sans avoir l’Esprit de cette Parole.

Aujourd’hui, encore, la question reste toujours posée : Avons-nous reçu le Saint-Esprit après avoir cru ?

Posez la question à tous les chrétiens, sans exception, ils vous diront : Oui. Pourtant, ils s’en prennent les uns aux autres. Ils se combattent réciproquement par doctrines et  pasteurs interposés.

Tandis que les uns croient en la Sainte Trinité, les autres n’y croient pas et disent même que c’est une doctrine           diabolique. Pourtant, ils disent tous : Nous avons le            Saint-Esprit. Est-ce le Saint-Esprit qui inspire aux uns la     doctrine de Sainte Trinité, alors qu’Il dit aux autres que cette doctrine est diabolique ? Ces gens-là ont-ils vraiment le      Saint-Esprit, le même Saint-Esprit que celui que le Père a     envoyé, par Jésus-Christ, et qui est descendu dans la chambre haute ? Les uns disent que Jésus est Dieu, sous l’inspiration de Dieu, selon eux. Ils disent qu’ils ont le Saint-Esprit. Les autres disent : Non. Jésus n’est pas Dieu. Eux aussi prétendent parler sous l’inspiration du Saint-Esprit. Ils disent aussi qu’ils ont   reçu le Saint-Esprit.

Vous voyez ! Ils ne s’entendent pas, mais ils se réclament tous du Saint-Esprit. Ô quelle comédie !

Frères, une seule question demeure aujourd’hui       encore : Avons-nous reçu le Saint-Esprit quand nous avons cru ?

Les disciples de Jean-Baptiste disent à l’apôtre Paul : « Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un       Saint-Esprit. » J’apprécie leur franchise et leur sérénité. Qu’il me soit permis de parler un peu de Jean-Baptiste. Jésus dit qu’il était prophète, et plus que prophète. Et moi, frère     Christ-Moise le Fils de l’homme, j’ajoute ceci : Etant        prophète, et plus que prophète, Jean-Baptiste était Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, destinée à rassembler les aigles autour de l’incarnation vivante du mystère du cadavre, selon MATTHIEU 24 : 28. Oui    Monsieur. Jean-Baptiste qui était un homme, fut fait Dieu par Dieu. Sa mission consistait à révéler Christ, l’Agneau de Dieu, à Israël. Il devait ramener plusieurs des fils d’Israël au         Seigneur, leur Dieu, selon LUC1 : 16. Il devait ramener les cœurs des pères vers les enfants, …

Durant tout son ministère, Jean-Baptiste n’a jamais été le canal par lequel le Saint-Esprit pouvait être donné à ceux qui croyaient. Cela ne faisait pas partie des prérogatives de son ministère ordonné par Dieu. De son vivant, tous ceux qui croyaient en lui, ne pouvaient pas recevoir le don du        Saint-Esprit. Après sa mort, que pouvait-on espérer de lui ? Après sa mort, son message aussi est mort. Car, le message et le messager sont un.

Le jour où l’apôtre Paul rencontrait les douze disciples de Jean-Baptiste, celui-là était déjà mort. Il leur dit :          « Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? »

Ces disciples-là suivaient un prophète qui étaient mort, et qui n’était plus en fonction. Les branhamistes font exactement la même chose. Ils suivent un prophète qui est mort depuis 1965. Et ils prétendent détenir le monopole de la Vérité, et avoir toute la Parole. Ils prétendent être dans le dernier   message, prêché par le dernier messager. Mais, chose bizarre, ils sont divisés entre eux, en plusieurs groupes et clans        rivaux. Il y a les branhamistes purs et durs. Avec eux, c’est Branham ou rien. Il y a les tonnerristes, ceux qui croient en la révélation des fameux sept tonnerres. Leur chef de fil, c’est le fils de leur prophète : Joseph Branham. Il y a aussi les frankistes, avec pour leader Ewald Frank, l’allemand. Il n’est pas d’accord avec Joseph Branham, le fils même de leur   prophète. Parce que lui Ewald Frank, qui croyait aux sept tonnerres, n’y croyait plus. Joseph Branham, qui croit aux tonnerres prétend avoir le Saint-Esprit. Ewald Frank, qui n’y croyait plus, dit aussi qu’il a reçu le Saint-Esprit.             Maintenant, question : Lequel a-t-il vraiment reçu le       Saint-Esprit ? N’oublions pas les colemanistes, qui ne sont pas d’accord avec les frankistes. Eux aussi prétendent avoir reçu le Saint-Esprit. En définitive, on ne sait pas exactement qui a le Saint-Esprit.

Cependant, ce que nous pouvons affirmer sans         ambages, c’est que, comme Jean-Baptiste, leur prophète,   frère Branham est mort. Il est mort avec son message. Il ne peut donc plus parler aux hommes ; il ne peut plus exercer des fonctions sacerdotales ; il ne peut ni engendrer pour     Jésus-Christ, ni servir de canal pour la réception du baptême du Saint-Esprit. Croire en lui est donc suicidaire.

Les branhamistes, les tonnerristes, les colemanistes, les frankistes, ont-ils vraiment reçu le Saint-Esprit ? Si oui, pourquoi sont-ils si divisés, alors qu’ils croient au même   prophète et au même message ?

Les disciples de Jean-Baptiste croyaient en Dieu. Mais, ils n’avaient pas le Saint-Esprit. Ils croyaient en la Parole de Dieu, qui est le Logos. Ils avaient donc le Logos, mais il leur fallait maintenant le Rhéma, qui pouvait leur donner droit au baptême du Saint-Esprit. C’est ici la Manne Fraîche, la     Parole prophétique du temps de l’aube, destinée à la           perfection des saints.

Ces disciples avaient le Logos ; et ils n’avaient pas reçu le Saint-Esprit. Il leur fallait maintenant le Rhéma. Et l’apôtre Paul, le messager de cette heure, était l’incarnation vivante de ce Rhéma. Ainsi soit-il ! Avant de servir de canal pour le don et la réception du Saint-Esprit, l’apôtre Paul, avait d’abord rétabli toute chose ; il avait rétabli l’ordre Divin, en disant : « Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de     croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire en               Jésus. » (ACTES 19 :4). Maintenant, les disciples de          Jean-Baptiste devaient croire en Jésus-Christ, par la Parole de l’apôtre Paul. C’est exactement ce qu’ils ont fait. Et « ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. » « Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. » C’est maintenant qu’ils ont   reçu le Saint-Esprit.

On peut croire en Dieu, sans avoir l’Esprit de Dieu, le Saint-Esprit. On peut prêcher la Parole de Dieu, sans avoir l’Esprit de la Parole. On peut aller à l’Eglise, prêcher,    chanter, opérer des miracles, guérir les malades, chasser les démons, parler en langues, prophétiser, voir des visions, et ne pas avoir le Saint-Esprit. On peut être prophète, apôtre,    docteur, évangéliste, pasteur, bishop, et ne pas avoir le      Saint-Esprit. Ô frères ! Cette question demeure toujours : Avons-nous reçu le Saint-Esprit quand nous avons cru ?

Et vous, avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru en Dieu ?

Vous qui vous mettez nus pendant le culte, depuis le  pasteur jusqu’au dernier fidèle, avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit après avoir cru ? Si oui, est-ce le Saint-Esprit qui vous a dit de vous mettre à poils à l’Eglise ?

Et vous, vous qui portez votre pasteur au dos sous      prétexte que ses pieds ne doivent pas toucher le sol pendant le culte, avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ?

Vous, pasteurs, prophètes, prêtres, évangélistes, docteurs, apôtres, diacres, évêques, qui vivez dans l’adultère,            l’impudicité, la pédophilie, le sodomie, l’homosexualité,      avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ?

Aujourd’hui, des chrétiens vivent dans l’homosexualité. Les hommes se marient avec les hommes ; et les femmes      avec les femmes. Le comble, c’est qu’ils sont pasteurs.         Demandez-leur s’ils ont le Saint-Esprit. Et ils vous diront la main sur le cœur : Oui, nous avons le Saint-Esprit, car la Bible dit que Dieu, dans les derniers temps, répandra de Son Esprit sur toute chair.

Vous qui broutez de l’herbe, sur ordre de votre pasteur, avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ?

Vous qui vivez dans l’adultère, l’impudicité, et la      masturbation, avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit après avoir cru ?

Et vous, femmes, insoumises et rebelles, avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ?

Et vous, hommes violents, ivrognes, querelleurs, jaloux, envieux, idolâtres, avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru ?

Vous qui mentez comme vous respirez, et qui aimez le mensonge, avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit depuis que vous croyez en Dieu.

Vous qui trichez, qui fraudez, et qui faites la magouille, avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit depuis que vous croyez ?

Frères, j’ai comme l’impression qu’il y a plusieurs        ‟Saint-Esprit”, un Saint-Esprit pour chaque chrétien, pour   chaque église, pour groupe. Le Saint-Esprit des uns est         différent du Saint-Esprit des autres. A mon humble avis, il y a plutôt plusieurs faux Saint-Esprit qui sont dans les églises, et qui inspirent des doctrines de démons, lesquelles n’ont aucun fondement scripturaire.

Vous, femmes adultères, et briseuses de foyers,          avez-vous vraiment reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ?

Que Dieu ait pitié de vos âmes !

COMMENT SAVOIR QU’ON A LE SAINT-ESPRIT ?

Qu’il me soit maintenant permis de vous montrer, par l’Ecriture, comment savoir qu’on a le Saint-Esprit. Je vais juste prendre quelques passages bibliques :

2 CORINTHIENS 5 :17

L’apôtre Paul dit : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

A la Manne Fraîche, nous en déduisons donc que celui qui a reçu le Saint-Esprit est une nouvelle création. Les     choses anciennes, telles que les adultères, les impudicités, les querelles, les  jalousies, les idolâtries, les convoitises, les    passions, les vices ; bref, les péchés sont passés. En lui, toutes choses sont maintenant devenues nouvelles. Quelles sont ces choses nouvelles qu’on peut trouver chez celui qui a vraiment reçu le Saint-Esprit ? Ce sont : La sainteté, la pureté, la      lumière, la vérité, la crainte de Dieu ; les fruits dignes de la repentance en un mot.

Personne ne peut prétendre avoir l’Esprit de Christ, et vivre dans le même temps dans le péché. Personne ne peut prétendre être baptisé dans le Saint-Esprit, et être insoumis, rebelle, querelleur, avare, cupide, idolâtre, aimant le péché plus que la sainteté.

1 JEAN 3 :9

« Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. »

D’après cette Parole de l’Ecriture, celui qui est né de Dieu, et en qui demeure la semence de Dieu, a reçu le        Saint-Esprit. Maintenant comment savoir qu’on a le          Saint-Esprit ? C’est quand nous ne pratiquons plus le péché, et que nous ne pouvons même pas pécher. Si donc quelqu’un dit : J’ai le Saint-Esprit, alors qu’il continue de pratiquer le   péché, et de pécher, c’est un menteur. Il y a beaucoup           d’adultères, de fornicateurs, de pédophiles, de masturbateurs, d’homosexuels qui prétendent avoir reçu le baptême du      Saint-Esprit. Ce sont des plaisantins et des menteurs.

1 JEAN 3 :10

« C’est par là que se font reconnaitre les enfants de Dieu et les enfants du diable », dit l’Ecriture.

Frères, comment se font reconnaitre les enfants de Dieu et les enfants du diable ?

Les enfants de Dieu ne pratiquent pas le péché, parce qu’ils sont nés de Dieu ; et ils ne peuvent pécher, parce que la semence incorruptible du Dieu incorruptible demeure en lui.

Quant aux enfants du diable, ils pratiquent le péché, parce qu’ils sont nés du diable ; et ils pèchent parce que la semence du diable demeure en lui. L’Ecriture ne dit-elle pas que celui qui pèche est du diable ? (1 JEAN 3 :8).

Frères, celui qui est baptisé du Saint-Esprit demeure dans la Parole et la Lumière de Christ ; et il n’y a aucune   occasion de chute en lui. Ses fruits, par le Saint-Esprit sont : L’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance, selon GALATES 5 :22.

Frères, c’est sur cette Parole bienheureuse, que prend fin cette prédication.

Que Dieu bénisse l’Epouse Ivoirienne !

Je vous aime !

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix