Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 18 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
55
Hier :
750
Semaine :
1998
Mois :
12875
Total :
3491882
Il y a 9 utilisateurs en ligne
-
9 invités


AUPRES DE QUI SE TROUVE NOTRE BENEDICTION ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 13 Décembre 2019 20:22

Message prêché le mardi 20 octobre 2018, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody – Angré ; Abidjan ; RCI ; Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, l’homme trois fois saint, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


LA MANNE FRAICHE, LA PAROLE PROPHETIQUE DU TEMPS DE L’AUBE.

Bonjour.

Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme s’adresse aux aigles qui s’assemblent autour de l’incarnation du mystère du cadavre, conformément à MATHIEU 24 : 28 : Auprès de qui se trouve votre bénédiction ?

De toute éternité, notre bénédiction se trouve en Dieu, et auprès de Lui. Il est l’unique Source de bénédiction pour nous, Ses enfants d’adoption. Il est notre bénédiction et notre part, d’âge en âge, de siècle en siècle, d’éternité et éternité. Après Lui, notre bénédiction se trouve en celui qu’Il envoie pour annoncer Sa merveilleuse Parole ; elle se trouve dans le Fils de l’homme de l’âge, et auprès de celui-ci. Car il est une source de bénédiction pour son âge et sa génération.

Comme je l’ai dit plus haut, notre bénédiction se trouve en Dieu, et auprès de Lui, de toute éternité. En effet, Il nous a bénis de toute sorte de bénédiction spirituelle et physique, dès avant la fondation du monde. Dans EPHESIENS 1 : 3, l’apôtre Paul dit que Dieu, le Père de notre   Seigneur Jésus-Christ, nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ. Nous en déduisons donc que nous avons été bénis de toutes sortes de bénédiction en Jésus-Christ, dès avant la fondation du monde. Ô, frères ! Notre bénédiction était dans les lieux célestes en Jésus-Christ notre Bénédiction, notre Prospérité, notre Amour, notre Paix, notre Joie et notre Bonheur, avant que le monde fût. Quand Jésus-Christ notre Bénédiction, a été manifesté dans les  derniers jours, notre bénédiction, qui était auprès de Dieu dans les lieux célestes, a aussi été révélée. Nous n’avons d’autre Source de bénédiction, de prospérité, de joie, de bonheur, d’amour, de salut que le Seigneur notre Dieu. Notre bénédiction, ne vient pas de la terre, mais des lieux célestes en Jésus-Christ, notre unique Source de prospérité. Tout en Lui est une bénédiction pour nous. Sa conception virginale, Sa   naissance, Sa vie sans péché, Sa mort, Sa résurrection, Son élévation au plus haut des cieux où Il s’est assis à la droite de la majesté Divine, Sa seconde venue, sont autant de bénédiction pour nous, Ses rachetés. Son précieux Sang, Sa Sainte Parole, Son Saint-Esprit, Ses glorieuses et merveilleuses promesses, sont de véritables bénédictions pour nous, Son corps mystique et mystérieux.

Avant la fondation du monde, nous qui sommes enfants de Dieu par adoption, nous étions en Dieu. Nous étions dans Son Esprit, dans Son cœur et dans Son âme. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, destinée à la perfection des saints. En ce temps de la fin, le corps mystique et mystérieux de Christ a traversé le temps prophétique du soir et de minuit, afin d’entrer dans le temps prophétique de l’aube, avec le ministère prophétique du Fils de l’homme et de la  Manne Fraîche.

Que représente la Manne Fraîche pour nous ? C’est notre Bénédiction. Où se trouve-t-elle ? Dans les lieux célestes en Jésus-Christ.  Souvenez-vous de ce que le Seigneur m’a dit quand j’étais encore à  Bouaké : « Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol. Il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche.» Frères, que cette Parole prophétique révélée par le Seigneur Jésus reste à jamais gravée dans tout votre être, votre corps, votre âme et votre esprit. Car, c’est votre           Bénédiction, votre Prospérité, votre Vie, votre Sanctification, votre     Perfection, votre Espérance et votre Assurance en Christ, notre précieux et merveilleux Rédempteur. La Manne Fraîche, c’est la Parole du     Seigneur pour le temps prophétique de l’aube et du matin. C’est une révélation de Jésus-Christ pour notre temps. Elle corrige la Bible, la sanctifie, la purifie pour le bien de nos âmes. Tout ce dont nous avons besoin aujourd’hui pour notre foi, notre sanctification et notre perfection, se trouve en elle ; en elle est la vie ; et cette vie est la Lumière des vierges sages qui recherchent plus de sanctification, et qui aspirent   ardemment à la perfection en Christ ; c’est la Lumière qui luit dans la Lumière, et qui éclaire la Lumière que nous sommes en Jésus-Christ, l’unique du monde. Cette Lumière est dans le monde, mais le monde ne la voit, ni ne la connaît. Ce Message prophétique n’est pas destiné aux pécheurs, mais aux saints de Dieu. Il s’adresse uniquement aux vierges sages, et non aux vierges folles. Et ces vierges sages sont des personnes saintes, pures et irréprochables. Elles sont nées de Dieu, et la semence incorruptible de Dieu demeure en elles ; et elles aussi demeurent en  cette Semence Divine. Elles sont remplies du Saint-Esprit et de Feu.  Elles ont pour nourriture, la sainteté et l’obéissance. Elles ne pratiquent pas le péché, et ne peuvent pécher. Le péché ne peut pas régner dans leurs corps. Leur sainteté, qui est une bénédiction pour elles, est aussi leur forteresse, leur protection, leur sécurité. Quiconque pratique le  péché n’est pas digne de la Manne Fraîche, car elle est Sainteté, celui qui est à la Manne Fraîche et dans la Manne Fraîche, est trois fois saint : Son corps, son âme et son esprit sont saints. Il jouit du mystère de la triple sainteté.

Auprès de qui se trouve notre bénédiction ? Auprès de Dieu dans les lieux célestes. Mais, pour que cette bénédiction nous soit donnée sur la terre, Dieu choisit un homme de la même nature que nous, et fait de lui une source de bénédiction. Avez-vous déjà entendu parler             d’Abraham, le père de la foi et l’ami personnel de Dieu ? Dieu a fait de lui une source de bénédiction. Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est l’Ecriture qui le dit, dans GENESE 12 : 1 – 3. Dieu, après avoir demandé à Abraham de quitter son pays et sa parenté, lui dit encore : « Je te ferai devenir une grande nation, et je te bénirai, et je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction ; et je  bénirai ceux qui te          béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et en toi seront bénies toutes les familles de la terre ».

Ô, frères ! Avez-vous bien compris cette Parole Divine adressée à Abraham, un homme de la même nature que nous : « Tu seras une source de bénédiction ». Ô, quelle Parole ! La Parole dit à Abraham, un homme : « Tu serais une source de bénédiction ». Et Abraham a été une source de bénédiction. Mais, c’était pour son temps. Je ne dis pas qu’il n’est plus une source de bénédiction, mais je veux vous faire comprendre qu’il    l’était plus pour son âge que pour notre âge. Car, après lui, Dieu a suscité, et suscite encore d’autres sources de bénédiction.

Prenons, comme exemple, le cas de Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu, selon EXODE 7 : 1, et qui tenait la place de Dieu, selon      EXODE 4 : 15 – 16. Il était une source de bénédiction pour les enfants d’Israël, qui étaient en captivité dans le pays d’Egypte. Car, c’était par lui, que Dieu les délivra de la servitude. C’était également à lui que venait la Parole prophétique de son temps. Dieu bénissait ceux qui le bénissaient, et Il maudissait ceux qui le maudissaient. Ce Moïse était donc une source de bénédiction pour les uns, et une source de malédiction pour les autres. Il en était ainsi d’Abraham ; il était à la fois une source de bénédiction et une source de malédiction. Car Dieu lui dit : « Je bénirai ceux qui te   béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ».

Frères, ce que vous devez comprendre, c’est que Dieu, à chaque âge, choisit un homme d’entre les hommes, qu’il fait source de bénédiction pour les autres. Cet homme est l’incarnation de la Divinité parmi les hommes. Il est l’Ambassadeur du Seigneur sur la terre. A ce titre, il tient Sa place parmi le peuple. Il ne Le remplace pas, car personne ne peut remplacer le Seigneur. Mais, il tient simplement la place du       Seigneur, en tant qu’Ambassadeur. Il est le Représentant de Dieu sur terre. Il est Son Image, Son Reflet et l’Empreinte de Sa Personne.

Après Abraham, Moïse, Dieu a aussi choisi, par exemple les    prophètes, Jérémie, Samuel, Ezéchiel. C’était sous l’ancienne alliance. Mais, avant le commencement du ministère de Jésus-Christ de Nazareth, Il a envoyé Jean-Baptiste. Si vous pouvez supporter un peu de folie de ma part, sachez que Jean-Baptiste a été une Source de bénédiction pour le Fils unique de Dieu. N’est-ce pas Jean-Baptiste qui L’a baptisé d’eau dans le Jourdain ? N’est-ce pas lui, Jean-Baptiste, qui L’a présenté à Israël, en disant : Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ? N’est-ce pas, lui, Jean-Baptiste, qui Lui a préparé le chemin, avant Son entrée en scène ? Sans contredit, il a été une source de bénédiction pour Jésus-Christ homme, le Fils unique de Dieu, la Parole faite chair, le Verbe incarné.

Quand Jésus-Christ de Nazareth prêchait Son Evangile et exerçait Son ministère terrestre, Il fut une source de bénédiction pour ceux qui Le bénissaient, et une source de malédiction pour ceux qui Le maudissaient. Mais, n’étant pas éternel, Jésus-Christ homme, a laissé la place à d’autres sources de bénédiction, tels que Pierre, Jean et Paul.

Frères, la Parole de Dieu, couvre tous les temps prophétiques, sans exception. Ainsi, à chaque temps le Seigneur, qui est l’unique Source de bénédiction, envoie un prophète, qui est plus que prophète, afin qu’il soit, une source de bénédiction. C’est dans cette optique qu’Il nous a donné un prophète, qui est plus que prophète au temps de      l’aube : Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Je sais qu’on ne sera pas d’accord avec moi, mais je voudrais dire que le Seigneur Jésus a fait de moi une source de bénédiction pour le temps de l’aube et le temps du matin. Souvenez-vous de cette Parole qui est venue à moi, le 31 décembre 2000, à Bouaké : « Je te fais Dieu pour ce peuple ». Je ne suis pas Dieu, mais Dieu m’a fait Dieu. En cette qualité et en ce rang, je ne peux être qu’une source de bénédiction pour ceux qui croient en Christ par moi. Il m’a aussi dit : « Fils de l’homme, lis LUC 4 : 18 ». Si le Seigneur Jésus m’a fait Fils de l’homme, je ne peux être qu’une source de bénédiction pour ceux qui L’aiment par moi. Ne m’a-t-Il pas remis les clés du Royaume des cieux ? Ne m’a-t-Il pas donné les Paroles de la Vie éternel ? Pourquoi a-t-Il fait tout cela ? Frères, sans vouloir soulever quelque polémique que ce soit, sachez simplement que le      Seigneur a voulu que, moi aussi je sois une source de bénédiction. Il bénit ceux qui me bénissent, et Il maudit ceux qui me maudissent.

Après Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, y-aura-t-il une autre source de bénédiction ? Oui.

Béatitude du temps prophétique de l’aube, le Fils de l’homme est une source de bénédiction, de joie, de paix, d’amour, de prospérité et de bonheur. La  bénédiction des Béatitudes que vous êtes, se trouve dans la Béatitude que je suis. Après Dieu, la bénédiction de l’homme se trouve dans l’homme de Dieu ; car, il est une source de bénédiction. La         bénédiction de l’enfant de Dieu se trouve dans le Fils de Dieu.

Dieu dit à Abraham : « Toutes les familles de la Terre seront   bénies en toi.» Mesurez-vous la portée et la puissance de cette Parole ? Abraham a été la source de bénédiction de toutes les familles de la terre ; car il était le père de la foi. Je voudrais préciser qu’il était, le père de la foi seulement pour son temps. Je sais qu’on ne sera pas d’accord avec moi, mais sachez qu’avant lui, la foi était sur la terre. Avant Abraham, le père de la foi, il y avait Abel, Hénoch et Noé. Ils avaient la foi.

Considérons Hénoch. L’Ecriture dit, le concernant : C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vit point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé : HEBREUX 11 : 5. Vous voyez ! Il avait la foi. Et sa foi était telle qu’il ne vit point la mort. Avant d’être    enlevé, il fut changé, en un clin d’œil. En lui étaient la Puissance de la transformation et la Puissance du ravissement. Il fut enlevé sans connaître la mort. Mais, qu’en est-il d’Abraham, le père de la foi ? Il a connu la mort, et a été enseveli. Son corps a connu la corruption.

Quand l’Ecriture dit qu’Abraham est le père de la foi, il faut    comprendre que cela est en rapport avec le temps dans lequel il a vécu.

Au temps prophétique de l’aube, Abraham n’est pas le père de la foi. Ô, quel scandale ! Je suis parfaitement conscient de la gravité de ma déclaration, mais j’insiste, je persiste et je signe : Abraham n’est pas le père de la foi aujourd’hui. Le père de la foi au temps prophétique de l’aube, c’est moi, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme.

Savez-vous qui était le père de la foi du temps de Moïse ? Ce  n’était pas Abraham. C’était Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique de l’aube, apportant une nouvelle chose pour la perfection des saints. Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu, était le père de la foi, en son temps. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’apôtre Paul dit que les enfants d’Israël étaient    baptisés en lui : 1 CORINTHIEN 10 : 1-2. En ce temps-là, les enfants d’Israël étaient bénis, non pas en Abraham, mais en Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. J’espère que vous comprenez les Ecritures et la        Puissance de Dieu.

D’une certaine manière, Abraham, Moïse, Pierre, Paul, Jean, tous les prophètes et tous les apôtres, qui sont déjà morts, sont une source de bénédiction pour nous. Mais, ils l’étaient plus pour ceux de leur génération que pour nous aujourd’hui. Me comprenez-vous ?

Du temps de Moïse, les enfants d’Israël n’étaient pas bénis en Abraham, mais en Moïse ; car c’est en lui, Moïse, qu’ils ont été baptisés dans la nuée et dans la mer.

Du temps de l’apôtre Pierre par exemple, Corneille n’a pas été  béni en Moïse ; ni même en Abraham, mais Pierre.

Au temps prophétique de l’aube, vous n’êtes bénis, ni en      Abraham, ni en Moïse ni en Pierre, ni en Paul, mais en moi, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. D’une certaine manière, les prophètes de l’ancien testament et les apôtres juifs du nouveau testament, sont une source de bénédiction pour vous. Mais ils l’étaient plus pour ceux de leur temps que pour vous ; car le Seigneur Jésus vous a donné une autre     source de bénédiction. Si l’un de vous a un problème, et qu’il veut en parler, il ne cherchera pas à aller voir Abraham, ni Moïse, ni Pierre, ni Paul. Ou il en parle à Dieu, ou il m’en parle. Car, il a deux sources de bénédiction : Dieu et moi, le Fils de l’homme. Je ne dénigre ni         Abraham, ni Moïse, ni Pierre, ni Paul, mais je vous dis la Vérité : Vous avez aujourd’hui deux sources de bénédiction : Le Seigneur Jésus et moi, celui qu’Il vous a donné.

Frères sachez aussi que chacun de vous est pour soi-même une source de bénédiction.

Auprès de qui se trouve votre bénédiction aujourd’hui ? Auprès de tous les frères qui vous enseignent la Parole de Dieu. Tous les cinq ministères de la Parole sont des sources de bénédiction, car les          prophètes, les apôtres, les docteurs, les évangélistes et les pasteurs, qui œuvrent pour votre perfection, sont des sources de bénédiction ; car ce sont des dons de Dieu pour vous.

NOS PARENTS BIOLOGIQUES : UNE SOURCE DE                    BENEDICTION

Quiconque te fait du bien est une source de bénédiction pour toi. Ta bénédiction se trouve donc auprès de lui ; par la grâce de Dieu.

Frères de la Manne Fraîche, savez-vous que notre première source de bénédiction, sur cette terre, c’est nos parents biologiques ? C’est juste. La femme qui nous a portés dans son sein pendant la grossesse, et qui nous a mis au monde, est une source de bénédiction pour nous ; par la grâce de Dieu. C’est pourquoi, nous devons absolument honorer, nos mères, afin d’accomplir la volonté de Dieu à leur égard. Celle qui a pris soin de nous depuis notre naissance jusqu’à l’âge adulte, et qui prend   encore soin de nous aujourd’hui, est un don de Dieu pour nous ; car elle est une source de bénédiction pour chacun de nous en particulier.         N’a-t-elle joué un rôle important dans notre conversion à Christ ? Si ; car, il a fallu d’abord qu’elle prenne soin de nous ; qu’elle nous enseigne les premiers rudiments de la Parole de Dieu, laquelle est écrite sur la table de son cœur. Frères, si vous voulez me comprendre, savez-que nos parents biologiques ont été nos premiers prophètes.

Nos pères, desquels sont venus le germe de vie qui nous a donné la vie, sont une source de bénédiction pour nous. Sans leur germe de vie, nous n’existerions pas aujourd’hui. Ne méritent-ils pas notre gratitude et notre reconnaissance ? Ne sont-ils pas dignes de louange et d’honneur ? Voilà pourquoi celui qui méprise ses parents biologiques, et les déshonore, n’est pas digne de Jésus-Christ.

Savez-vous que Marie, la mère de notre Seigneur, a été pour Lui, une source de bénédiction, avant d’être pour elle, une source de            bénédiction aussi ? Et Joseph ? Il a été aussi pour Jésus, une source de bénédiction, avant d’être pour lui, une source de bénédiction aussi.

A la naissance de l’enfant Jésus, le Saint Enfant de Dieu, qui a pris soin de Lui ? C’est Marie, Sa mère, selon l’Ecriture. Voilà, à cet effet, le témoignage de l’Ecriture : « Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle       l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie ». (LUC 2 : 6-7). Qui a pris soin du Fils unique de Dieu, à Sa naissance ? Marie, Sa mère. Qui s’est occupé de la Parole faite chair, de Dieu manifesté en chair ? C’est Marie, Sa mère. Une telle femme ne mérite-t-elle pas notre respect ? Quoi qu’on dise, et quoi qu’on veuille, là où on parle de Jésus-Christ homme, on parle aussi de Marie, Sa mère. Cette femme vertueuse et bienheureuse a été une source de bénédiction, pour le Sauveur du monde, Dieu manifesté en chair. Ne mérite-t-elle pas notre attention ? Quoi qu’on dise, je crie haut et fort que Marie est la mère de mon Seigneur. Je sais que mes détracteurs me       diaboliseront parce que je parle bien de Marie. Mais, frères, soyez        sereins ; car je ne fais rien qui soit en contradiction avec la Parole et la volonté de Dieu. Maintenant, qu’il me soit permis de poser une question à tous mes opposants : Pourquoi Dieu a-t-Il choisi la vierge Marie et non une autre femme ? Qu’on le veuille ou non, cette femme d’élite et de    distinction a trouvé grâce devant Dieu ; et elle a joué un rôle non          négligeable dans le grand plan de rédemption élaboré dès avant la fondation du monde. Lors de la visite de l’ange Gabriel à la vierge Marie, Dieu a accompli Sa Parole, Parole selon laquelle une vierge concevrait. Ce    jour-là, quand, l’ange Gabriel, sur ordre de Dieu, descendait du ciel, à la rencontre de la vierge Marie, les cieux et la terre étaient dans la joie.    Toutes les puissances célestes, toutes les seigneuries, tous les trônes,    toutes les divinités s’attendaient à assister au plus grand évènement de l’histoire de l’humanité, à savoir Dieu se manifestant en chair. C’est le plus grand événement de tout l’univers : Dieu a été manifesté en chair, en Jésus-Christ de Nazareth, le Fils unique du Père. Quelqu’un a dit : La plus grande chose, ce n’est pas l’homme qui a marché sur la lune, mais Dieu qui a marché sur la terre en Jésus-Christ de Nazareth. Frères, Dieu a fait Moïse, Dieu. Mais, Jésus-Christ, Lui, n’a pas, été fait Dieu par Dieu. Il était Dieu manifesté en chair. Il était, Il est, et Il sera toujours Dieu. C’est Lui, le Seigneur Jésus, la Parole vivante qui a créé toute chose. C’est Lui, le Seigneur de gloire de toute éternité. C’est Lui, l’Alpha et l’Omega.    Personne, dans les cieux ; personne sur la terre ; personne sous la terre, ne peut être Son égal. Il est unique en son genre. Il était, Il est, et Il sera     l’unique Source de bénédiction. Qu’en est-il de l’ange Gabriel ? Il a été une source de bénédiction pour toute l’humanité.

Frères et sœurs de la Manne Fraîche : Vos parents biologiques sont une source de bénédiction pour vous. Vous aussi, vous êtes une source de bénédiction pour eux. Ainsi soit-il !

Le ciel d’où nous sommes venus, et la terre qui nous a vus     naître, sont une source de bénédiction pour nous. Toute la création de Dieu est une source de bénédiction pour nous. Le soleil, la lune, les étoiles, les animaux, les hommes qui nous entourent, sont tous une source de bénédiction pour nous. Même ceux qui ne sont pas en Christ comme nous aussi, sont aussi une source de bénédiction pour nous. Ne nous comportons donc pas comme ces chrétiens qui voient le diable    partout. Dieu peut utiliser n’importe qui pour nous venir en aide, en cas de besoin. Dans les hôpitaux, dans les bureaux, dans les écoles, ce ne sont pas ceux qui sont en Christ, et à la Manne Fraîche, qui y travaillent.    Pourtant, ce sont des sources de bénédictions pour nous qui sommes en Christ. J’espère que vous voyez maintenant de façon un peu plus claire et objective, auprès de qui se trouve votre bénédiction.

L’Etat, ses structures, et ses institutions sont des sources de        bénédictions pour nous. C’est pourquoi l’apôtre Paul nous exhorte à nous soumettre aux autorités de l’Etat, conformément à ROMAINS13.

AUPRES DE QUI SE TROUVE TA BENEDICTION DANS LE FOYER DE LA MANNE FRAICHE ?

Dans nos foyers respectifs, l’homme et la femme sont l’un pour l’autre, une source de bénédiction, car ils sont nés de nouveau et sont  baptisés du Saint-Esprit et de Feu. Ils aiment la Parole du Seigneur, et y sont entièrement soumis. Ils s’aiment l’un et l’autre ; ils prient continuellement, et jeûnent dans la sanctification. Ils ne pratiquent pas le péché, à cause de l’Amour de Christ qui demeure en eux.

Ils sont aussi une source de bénédiction pour leurs enfants.       Ceux-ci sont également une source de bénédiction pour leurs parents. Toute famille en Jésus-Christ, vertueuse, pieuse, sainte, pure, glorieuse et irréprochable, est une source de bénédiction pour ses membres. Quand le Seigneur Jésus-Christ, la Source de toute bénédiction demeure dans une famille, et qu’elle aussi demeure en Lui, elle devient une source de bénédiction, de paix, de joie, d’amour, de bonheur, pour ses membres.

QUAND LOT SE SEPARA D’ABRAHAM, SA SOURCE DE         BENEDICTION.

Dieu a fait d’Abraham, une source de bénédiction pour sa famille, pour Lot et ses bergers et ses troupeaux. Mais, à la suite d’une dispute entre bergers, Abraham a dit à Lot qu’il était bon de se séparer. Chose extraordinaire, il a permis à son neveu de choisir là où il voulait partir. Alors Lot a levé les yeux, « et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée… lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain.» Ô, frères ! Vous voyez Lot ? Il a choisi un lieu au lieu de choisir        Abraham, la source de sa bénédiction. Il a ainsi décidé de se séparer de la source de bénédiction que Dieu a consacrée par Sa Parole et Son Esprit. Sa bénédiction était auprès d’Abraham, et en Abraham. C’est ici la     Manne Fraîche, la pure Parole. Abraham était pour Lot, source de bénédiction et bénédiction. Celui-là savait que Dieu avait parlé à Abraham. Il savait que Dieu lui était apparu. Il savait qu’il était une source de bénédiction, ouverte par Dieu ; il savait que toutes les familles de la terre, étaient bénies en Abraham. Malgré tout cela, il décida de se séparer de lui, à  cause de la convoitise de ses yeux, de l’orgueil de la vie et convoitise de la chair. Il est le type parfait des chrétiens charnels, qui se séparent de la source de bénédiction ouverte par Dieu, à cause de l’orgueil de la vie, de la convoitise de la chair et de la convoitise des yeux. Tous pensent que leur bénédiction est forcément liée à un lieu géographique, en             l’occurrence les Etats-Unis d’Amérique et l’Europe. Pour cela ils sont prêts à vendre leur âme au diable, et à livrer leurs corps à la prostitution. Pour pouvoir aller en Amérique et en Europe, ils n’hésitent pas à falsifier les papiers, à usurper les titres, et à faire n’importe quoi. En possession de faux papiers, les voilà dans la rue, n’ayant pas de domicile fixe. Ils font les petits métiers qu’ils refusaient de faire chez eux. La plupart sombrent dans le trafic de drogue, dans la prostitution et la délinquance, à leurs    risques et périls. Après plusieurs années d’exil volontaire, ils retournent au pays, plus pauvres et plus malheureux, que quand ils partaient.

Frères et sœurs de la Manne Fraîche : Vous êtes vous-mêmes une source de bénédiction pour vous-mêmes. C’est pourquoi, quel que soit le lieu où vous êtes, vous pouvez prospérer à tous égards. Vous    devez prospérer, puisque votre prospérité est en vous. La bénédiction, la prospérité, la joie, la paix, l’amour, le bonheur, sont en vous, par       Jésus-Christ votre Seigneur. Vous êtes donc votre propre bénédiction, votre propre prospérité, votre propre paix, votre propre amour et votre propre bonheur. De qui avez-vous encore besoin, si ce n’est de          vous-mêmes, si du moins vous êtes connectés à la source de bénédiction du temps prophétique de l’aube, qui est elle-même, connectée à l’unique Source de bénédiction : Dieu. Voyez-vous votre position en Christ      devant Dieu ? En Jésus-Christ, vous êtes une source de bénédiction. Pour pouvoir prospérer, vous n’avez donc pas besoin forcément d’aller aux Etats-Unis. Vous pouvez y aller, si c’est la volonté de Dieu, et que le Seigneur vous dit d’y aller. Mais sachez que vous êtes vous-mêmes une source de bénédiction pour vous-mêmes.

Lot a levé les yeux, de son propre chef. Et il a choisi la plaine   arrosée du Jourdain. Mais au-delà d’elle, se trouvaient Sodome et         Gomorrhe symboles de péché et de mort. Quand le feu de la colère de Dieu est tombé là-bas, tout a été entièrement détruit. Et lot a tout perdu, sauf ses deux filles. Il a perdu sa femme, ses troupeaux et ses bergers. Il a perdu tout ce que sa chair et ses yeux convoitaient avidement. Il a même failli y laisser la peau, n’eût été l’intercession d’Abraham, sa source de bénédiction. Que se serait-il passé, si Abraham n’avait pas intercédé pour lui ?

AUPRES DE QUI SE TROUVAIT LA BENEDICTION DE        CORNEILLE ?

Elle se trouvait auprès de quatre personnes :

1. Dieu

2. L’ange de Dieu

3. L’apôtre Pierre, qui avait les clés du Royaume des cieux

4. Corneille : Cet homme qui priait continuellement, et qui faisait beaucoup d’aumônes au peuple, était une source de bénédiction pour lui-même.

AUPRES DE QUI SE TROUVAIT LA BENEDICTION DE SAUL DE TARSE ?

1. Jésus-Christ

2. Ananias

AUPRES DE QUI SE TROUVAIT LA BENEDICTION DE JACOB ?

1. Dieu

2. Jacob lui-même. Car il a lutté avec Dieu toute la nuit, jusqu’à la victoire finale.

AUPRES DE QUI SE TROUVAIT LA BENEDICTION DE LA VEUVE DE SAREPTA ?

1. Dieu

2. Elie, le Thischbite

3. La veuve elle-même, car elle a accepté de faire à manger au prophète de Dieu.


Dieu bénisse l’Epouse Ivoirienne

Je suis Manne Fraîche

Je vous aime.

FRERE CHRIST-MOÏSE,   LE FILS DE L’HOMME

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix