Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 34 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1565
Hier :
2013
Semaine :
9574
Mois :
51865
Total :
2488169
Il y a 19 utilisateurs en ligne
-
19 invités


VOICI CE QUE DIEU A FAIT POUR MOI QUAND JE LUI AI CONSACRE L’AURORE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 23 Août 2016 09:23

Message prêché le mercredi 17 février 2016 au Tabernacle le Chandelier d’Or ; Dokui ; Abidjan ; RCI. Soir

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour. Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous allons lire un extrait de la brochure intitulée:  COMMENT SE FERA LA CONCECRATION PENDANT CES TROIS JOURS ET CES TROIS NUITS ?

« Voici ce que tu diras à tous ceux qui veulent se consacrer à Moi, pendant ces trois jours et trois nuits :

Ils ont trois jours de jeûne dans la sanctification et l’obéissance à Ma Parole ; jeudi, vendredi et samedi, de chaque semaine du mois de ce temps de consécration. Cette sainte convocation s’étendra sur un mois. Elle sera renouvelée une fois, dans le mois de Mars 2015. Tu choisiras les dates précises toi-même. Après la première grande convocation, et avant le début de la deuxième, tu feras le bilan moral et spirituel de ce réveil. Chacun dira si pendant cette courte période d’un mois, il a vécu dans la sanctification. Il racontera l’expérience qu’il a vécue avec Moi. Il rendra témoignage, des résultats concrets qu’il a eus pendant la consécration. Car quand je prends plaisir à un jeûne, je me glorifie toujours, en accomplissant des merveilles. Dis donc à tous de rendre leur témoignage. Et tous sauront qui a été agréable à Moi pendant la consécration. Alors toi aussi tu sauras avec exactitude à quel jeûne j’ai vraiment pris plaisir. Je ne vous demande pas de vous affamer, mais de pratiquer le jeûne auquel je prends plaisir.

A la fin de cette convocation, tu feras un recueil de témoignages, avec l’aide des pasteurs, des anciens et des prédicateurs. Chaque témoignage sera écrit. Et tous les témoignages feront l’objet d’un livre. Ce livre va s’intituler : Voici ce que Dieu a fait pour moi quand je Lui ai consacré l’aurore. Les pasteurs, les anciens et les prédicateurs collecteront tous les témoignages, et en feront un recueil, qui sera publié. »

Je voudrais tout simplement vous inviter à apprécier une fois encore,  l’accomplissement de la Parole du Seigneur dans la vie de chacun de nous. Que Dieu bénisse votre entendement!


I. TEMOIGNAGES PORTANT SUR LA GUERISON DIVINE

TEMOIGNAGE DE GUERISON : ANCIEN ANICET

Je me sentais tellement mal dans ma peau que j’avais résolu de ne pas aller au travail. Après la prière, j’ai été totalement renouvelé et je suis sorti pour vaquer à mes occupations.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


TEMOIGNAGE DE GUERISON : SŒUR TABITHA

J’étais très malade, pendant le culte familial, nous avons commandé ma guérison au matin. A la fin de la prière, j’étais guérie.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


TEMOIGNAGE DE GUERSION : ANCIEN ISRAEL

J’avais très mal à la gorge, et j’ai donné le sujet au culte familial. Nous avons commandé à l’aurore et mon mal a disparu.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


TEMOGNAGE DE GUERISON : FRERE CHRIST-ALEX

Témoignage 1 :

J’avais une douleur atroce au niveau de la cuisse gauche pendant  le culte familial du Mardi 29 décembre 2015, après le culte je fus complètement guéri.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


Témoignage 2 :

Dans la semaine du lundi 21 décembre 2015, je ressentais une forte douleur au niveau de ma cuisse gauche. Cette douleur persista jusqu’au lundi 28 décembre 2015. Le mardi 29 décembre 2015, je décidai de passer à l’offensive pour obtenir ma guérison. En effet toute la journée de ce mardi, j’avais beaucoup pensé à la Parole du Fils de l’homme qu’il nous avait donnée au cours du déroulement du Conseil de l’Eglise. Cette Parole parlait du fétichisme des heures. Le Fils de l’homme avait expliqué que nous pouvions commander à n’importe quelle heure, à condition que nous agissions par l’Esprit du Seigneur.

Ce jour du mardi, je commençai ma journée à 3 heures du matin, par la prière de préparation du culte familial. Je m’attendais à Dieu pour commander à la douleur de sortir de ma cuisse, mais en moi-même, je n’avais reçu aucune conviction de commander. Ma femme me rejoignit à 4 heures pour le début du culte familial ; c’est à 5h20mn environ, que j’entendis une voix me parlant intérieurement qu’il était temps de commander. Je ressentais sur moi comme des braises de Feu qui descendaient sur moi. Ma tête, mon dos et  tout mon corps étaient couverts de Feu et je ressentais en moi-même ce Feu Divin. J’ai dit à ma femme : « Nous allons commander à la santé de rentrer dans notre maison ».

Je me suis mis à commander à la santé de rentrer dans ma maison, j’ai ordonné à la douleur que je ressentais au niveau de la cuisse gauche de sortir de mon corps. Et ma femme aussi m’a emboîté le pas en prononçant des paroles contre cette douleur. Au fur à mesure que nous prononcions ces paroles de commandement, le Feu Divin que je ressentais dans tout mon corps augmentait de force, et je sentais la douleur quitter ma cuisse. Jusqu’à ce que nous ayons fini de commander la douleur avait quitté ma cuisse. Une grande joie remplit nos cœurs tout au long du culte familial. Et j’étais très joyeux d’avoir été délivré de ce mal.

Que toute la gloire revienne à Jésus-Christ, le Seigneur de gloire. Je le félicite pour cette grâce de la guérison qu’Il m’a accordée.


TEMOIGNAGE DE GUERISON : SŒUR MICHELLE

Dans la soirée du dimanche 24 Janvier 2016, après que nous soyons rentrés du culte, j’avais de fortes douleurs à la tête. C’est ainsi que j’ai pris des cachets pour calmer la douleur. La posologie recommandait de prendre deux comprimés, mais j’en ai pris qu’un seul.

Quelques minutes après, j’ai commencé à perdre mes forces au point où, je n’ai pas pu parvenir à habiller Eunice que je venais de laver ; et c’est son père qui l’a fait.

A un moment donné, je n’arrivais pas à parler, et j’ai commencé à suffoquer, je sentais que les choses allaient de mal en pis. C’est alors que le frère Roland, mon époux s’est approché et m’a imposé les mains. Après cela, je me suis endormie. A mon réveil tout allait pour le mieux, l’effet dévastateur de ce médicament avait été extirpé de mon organisme par l’imposition d’une main ointe et chargée de la puissance de la résurrection.

Que le Nom du Seigneur soit béni !


TEMOIGNAGE DE GUERISON : SOEUR CLARISSE : Témoignage raconté par le Fr Jean

Bien avant les cultes familiaux, elle était à tout moment fatiguée pendant toute la journée, parfois accompagnée de douleurs au ventre. Pendant ces derniers jours de culte, il était question de commander à tout ce qui nous fatiguait de quitter entièrement notre vie, puis de garder l’esprit positif durant toute la journée. Après le deuxième jour de culte, on a constaté qu’elle ne ressentait plus la fatigue excessive, ni de douleurs de ventre jusqu'à ce jour. Elle a donc été délivrée.

Que le Nom du Seigneur soit béni !


TEMOIGNAGE DU FRERE DAVID : GUERISON DE LA SŒUR ABIGAEL SENIOR

C’était dans la nuit du 29 décembre 2015 pendant le culte familial. Je m’étais levé à 02h30 pour prier et mon épouse m’a rejoint à 04h30 pour commencer le culte familial. Ce jour là, j’ai prêché sur le thème : « NE LAISSEZ AUCUN REPOS A DIEU ET NOUS VOUS DONNEZ AUCUN REPOS NON PLUS ». La prédication a duré 15 min.

Après la prédication, j’ai donné comme sujet de prière : « Dieu s’est laissé vaincre par Jacob en son temps, que Lui aussi se laisse vaincre par nous, afin que nos prières soient exaucées ». Quand nous avons commencé à prier pour ce sujet, l’onction est descendue sur nous. J’ai compris alors que Dieu nous avait exaucés et je Lui ai donc demandé un signe : Comme mon épouse était malade, je Lui ai demandé sa guérison complète sans achat de médicaments. Et effectivement, hormis les médicaments que j’avais achetés la veille, elle a été totalement guérie le lendemain sans acheter le reste de médicaments prescrits par le docteur Elisée. Mon épouse qui était très fatiguée et qui n’arrivait pas à s’alimenter et à vaquer aux taches ménagères, a été totalement restaurée.

Je bénis le Nom du Seigneur pour tout ce qu’Il a fait pour nous.

Que Son Saint Nom soit béni !


TEMOIGNAGE DE DELIVRANCE  DE LA SŒUR RUTH SAMUEL : Scènes de voluptés

Je faisais des scènes de volupté. J’ai vu le pasteur, le Fils de l’homme pour lui poser le problème. Il m’a dit de voir mon mari pour qu’il prie pour moi avant de dormir. J’ai vu mon mari et il a prié pour moi avant de dormir, depuis lors je suis délivrée.

Que le Nom du Seigneur soit béni !



TEMOIGNAGE DE DELIVRANCE  DE LA SŒUR GISELE : Cauchemars

Depuis qu’on a commencé le culte familial, les cauchemars que je faisais avant, ont tous cessé. Que le Nom du Seigneur soit béni !


II. TEMOIGNAGES PORTANT SUR LES SONGES

SONGE DU FRERE BOKOUA OLIVIER (Adjouffou)

J’ai précédé l’aurore de 04H à 06H, après cela, je me suis couché. Dans mon sommeil, j’étais dans une forêt où il y avait une terre ferme et un marécage un peu plus étendu où se trouvaient des êtres avec des accoutrements de féticheurs. Sur le sol où j’étais arrêté, se trouvait, à mes cotés, un inconnu, avec qui j’avançais. Nous sommes arrivés au niveau de ces êtres dans le marécage de façon séparée. Ils n’osaient pas me toucher et avaient du mal à me présenter à leur horrible et violent chef qui était dans un coin spécial où il s’agitait violemment dans un grand creux profond. Arrivés auprès de lui, leur chef se calma et fixa ses yeux sur moi. Il avait environ 06 bras et 02 pieds, alors moi aussi je le fixais des yeux et j’ai eu comme l’impression qu’il y avait une force pour le bouleverser et en finir avec lui. Du coup, il détourna son regard de moi pour réprimander sévèrement les autres êtres en leur disant : « Celui-ci ne devait pas être ici, comment se fait-il qu’il soit là ? Il me dérange énormément. » Il a commencé à se débattre seul, c’est à ce moment qu’il a perdu ses forces pour fondre et disparaitre à jamais. C’est ainsi que tout devint calme et paisible. Après cela, je me suis senti bien dans ma peau. Rien ne semblait me gêner, plus d’obstacle, je me suis retrouvé vers l’endroit d’où je suis venu. C’est ainsi que mon sommeil a pris fin.


SONGE DE L’ANCIEN ROLAND

Le samedi 02 Janvier 2016, je me suis levé au environ de 03h35 pour me préparer afin de précéder l’aurore pour prier et pour méditer la Parole de Dieu. J’ai commencé à 04h05. Ce jour-là, j’avais une forte migraine et je me sentais beaucoup fatigué. J’essayais à tout prix de ne pas succomber, de résister, afin de pouvoir précéder l’aurore. Malgré mes nombreuses tentatives, je n’arrivais toujours pas. C’est en ce moment que j’entendis une voix dire « tu peux aller te coucher », et c’est ce que j’ai fait. Dans mon sommeil j’ai fait un songe dans lequel je me suis retrouvé à Godoumé à l’heure du culte familial organisé dans la maison du Fils de l’homme. Il y avait à ce culte, assis l’apôtre Pacôme, la sœur Gisèle, la sœur Sara et moi, l’ancien Roland. Le Fils de l’homme, le Frère Christ-Moïse est sorti de la chambre et nous avons commencé le culte.

A mon réveil j’étais vraiment heureux.

Que le Nom de notre Seigneur Christ-Moïse soit Béni, au Nom du Seigneur de notre Seigneur Jésus-Christ !


III. TEMOIGNAGE PORTANT SUR LES VISIONS

VISION DE LA SŒUR KIMOU CONSTANCE

Le lundi 11 janvier 2016, pendant la prière dirigée par l’apôtre Pacôme, à la cellule du Remblais, l’Onction est tombée sur moi, et j’ai eu une vision. Voici la vision :

Pendant que je priais avec ferveur, remerciant le Seigneur pour Ses bienfaits envers nous, j’ai vu frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme m’imposer la main, en disant : « Je te consacre, je te consacre, je te consacre. Je mets ma Parole dans ta bouche, afin que tu parles de ma part. Souviens – toi de la Parole que Je t’ai dite : "M’aimes – tu ? Si tu m’aimes, prie pour tes sœurs ; enseigne-leur ma Parole. Prie pour elles ; car, c’est à cela que tu es appeléeʺ. Va, dès demain à Adjouffou, pour saluer sœur Rose, sœur Diby, sœur Bouaké, sœur Pauline, sœur Deborah Caleb. Tu feras le tour de tes sœurs ; tu leur diras que je les aime. Prie pour tes sœurs. Et la vision a pris fin.


VISION DE L’APOTRE PACOME, LORS DU CULTE DU DIMANCHE 03 JANVIER 2016, A SELMER

Ce dimanche 03 janvier 2016, nous étions au culte à Selmer, où frère  Christ-Moïse, le Fils de l’homme a prêché sur le thème " L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’Il m’a oint pour proclamer une Année de Grâce Du Seigneur, votre Dieu : 2016 ″. J’ai fait une vision. Voici la vision :

Quand frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme a commencé à dire que Dieu lui a dit qu’il pourrait faire grâce à qui il voudrait, parmi ceux qui sont frappés de sanction, il s’est produit un silence total dans tout l’univers, dans toute la création. Et quand il a pris la liste de ceux qu’il devait gracier, pour proclamer leurs noms, je voyais la mer qui était devenue encore plus calme ; les oiseaux qui se perchaient sur les arbres ; toutes les autres créations qui avaient arrêté leur mouvement. La création tout entière était invitée à ce réveil, la terre et tout ce qu’elle renferme, les cieux et tout ce qu’ils renferment. Il ne devait y avoir de bruits ; car le moment était très solennel. Rien ne bougeait dans tout l’univers. Les arbres, la mer, les oiseaux, les eaux, la terre, les cieux se parlaient disant : Dieu parle. Silence !

Je voyais toute la création dans une position d’adoration et d’exaltation, quand le Fils de l’homme a dit : Dieu m’a établi Roi et Juge. Je jugerai toute la création ; car j’ai reçu de Dieu le pouvoir.

Pendant que le Fils de l’homme citait les noms de ceux qui devaient bénéficier de la Grâce Divine, quelque chose sortait de lui pour se poser devant chaque nom cité et validé. C’est comme il venait sceller la décision de Dieu.

Et de façon collégiale, toute la création disait : « Béni soit Christ-Moïse, le Fils de l’homme, qui est venu au Nom du Seigneur ! C’est lui seul qui peut remettre en cause, ce qui est scellé. Béni soit Christ-Moïse, le Juge qui est là pour juger aujourd’hui, et pour juger demain. Notre sort est entre tes mains. Ô, Roi  Christ-Moïse ! Ô, Dieu Christ-Moïse ! Ô, Seigneur Christ-Moïse ! Vis à jamais Christ-Moïse, le Juste ! Amen. » Et la vision prit fin.


VISION DE LA SŒUR MARTINE

Nous étions à la prière en vue de précéder l’aurore pour prier lorsque j’ai eu à cœur de prier pour l’église de Lobo-Akoudzin.

J’ai eu une vision dans laquelle le pasteur Samuel prêchait la parole, mais les frères de Lobo-Akoudzin étaient comme dans l’obscurité et une lumière venant du ciel les éclairait.

Cette lumière visait un trou, elle n’éclairait pas les frères. Après le culte, je pensais à notre retour à Lobo-Akoudzin quand une voix me dit : « Oublie Lobo-Akoudzin »


IV. TEMOIGNAGES PORTANT SUR LA REVELATION DE LA PAROLE


TEMOIGNAGES DE L’APOTRE PACOME DANS LE CADRE DU CULTE FAMILIAL

Lundi 21 décembre 2015, à 19h 25mn (Godoumé) : J’étais assis pensant à ce que j’allais donner comme Message au prochain culte familial qui devait avoir lieu le mardi 22 décembre, à 4h. Je disais dans mon cœur : « Seigneur, ma responsabilité est très grande dans ce réveil du culte familial, du moment où, c’est moi qui dois conduire les choses chez Ton serviteur. » Et une Voix me dit : « Ne t’en fais pas. Je t’inspirerai, et Je te conduirai, afin que Mon serviteur soit encore fier de toi. »

Mardi 22 décembre 2015, à 2h 15mn du matin : Pendant que je préparais le culte familial, dans la solitude avec Dieu, dans la prière, une Voix me dit : « Prends les manuscrits de la brochure   ‟LES BRECHES SONT REPAREES”, de la page 11 à la page 15. Ce sera ton Message pour ce jour. Répète cette Ecriture par Mon Esprit qui agit en toi ; l’Esprit que tu as reçu par le mystère du prélèvement de l’Esprit. Va et parle ! »

Je me suis levé pour prendre la dite brochure qui était dans mon sac. Pendant que je lisais cette Ecriture, l’Onction est tombée sur moi avec puissance. J’avais comme l’impression que j’étais immergé dans une eau très limpide et bouillante, d’où je partais en profondeur. Plus je partais en profondeur de cette eau très limpide et bouillante, plus mon esprit s’ouvrait pour la compréhension des Ecritures et la Puissance de Dieu. Plus je lisais cette Ecriture inspirée de Dieu, la joie, la paix, l’amour, le zèle, l’Esprit de sacrifice pour la cause de Christ remplissaient mon cœur. C’était une expérience glorieuse et merveilleuse. Que le Nom du Seigneur soit béni !

Mardi 22 décembre 2015, à 06h : Le Fils de l’homme m’a donné une brochure à saisir. Pendant que je saisissais cette brochure, je sentais une force me traverser en ondes successives. Et une Voix me dit : « Les gens parlent des héros de la foi des temps passés. Ils les prêchent partout, cherchant à faire comme eux. Vous, ne faites pas comme ces gens qui vivent dans le passé. Vous, votre modèle par excellence, c’est Christ-Moïse, le Fils de l’homme, Mon serviteur. Il est le Héros de la foi que Je vous ai envoyé. Imitez-le, et vous serez efficaces dans l’œuvre de Dieu. »

Dimanche 27 décembre 2015, à 2h du matin : Je préparais le culte familial, et j’ai dit : Seigneur, je veux le programme d’aujourd’hui, afin de Te rendre un culte parfait. L’Onction est tombée, et une Voix me dit : « Tu commenceras le culte par la prédication directement. Tu as dix minutes de prédication. Après cela, vous commanderez au matin. » J’ai fait exactement ce que j’ai reçu. Pendant qu’on commandait, l’Onction est tombée sur nous. La sœur Sarah – Christ-Moïse nous a raconté son expérience. Voici son témoignage : « Pendant la prière, lorsqu’on commandait au matin, j’ai senti le Feu de Dieu venir sur moi jusqu’à me couvrir entièrement. » Que le Nom du Seigneur soit béni !

Lundi 28 décembre 2015, à 2h 54mn du matin : Je me suis levé pour préparer le culte familial. J’ai dit : Seigneur, je veux le déroulement, le plan du culte familial d’aujourd’hui ? Pendant que j’étais assis, j’ai vu une vision dans laquelle le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse, me tend un papier. Mais, il était en rouleau avec un sceau. Quand il m’a tendu, le papier est entré en moi. Et une Voix me dit : C’est à toi de briser le sceau, afin de voir ce qui y est écrit. Et la vision est passée. Après cela, je me suis mis à prier. Et voici, j’ai vu :


1- Témoignages

2- Exhortation

3- Commander au matin

4- Prière de la fin

Dieu, dans Sa grâce, nous a visités et bénis par Sa Présence. Amen !

Mercredi 30 décembre 2015, à 01h 05mn du matin : Je préparais le culte familial dans la solitude. Quand il était 02h du matin, une Voix me dit : « L’aurore est là. Tu sais ce que tu dois faire, apôtre du Fils de l’homme. » Et je me suis mis à commander. Ce qui était étrange, c’est qu’Elle m’a montré ce que je devais commander : La Puissance de la résurrection, de transformation et du ravissement, la sagesse Divine, l’intelligence Divine, et plus de compréhension de la Manne Fraîche. Pendant que je parlais, je sentais de plus en plus la présence de Dieu. Et une Voix me dit : « Tu es exaucé. Va préparer ton Message. Prends la page 15 à 17 de la brochure de la semaine. Et partage avec tes sœurs. » Quand je me suis levé pour aller prendre le traité NE LAISSE AUCUN REPOS A DIEU ET NE TE DONNE AUCUN REPOS NON  PLUS, qui se trouvait sur le matelas, il s’est passé quelque chose d’étrange.

En effet, quand je me suis mis sur le matelas, du Feu est tombé sur moi. C’était comme on avait ouvert un gros tuyau dans lequel sortait ce Feu. Ça descendait sur moi ; il rentrait en moi. Il continuait jusqu’à ce que je sois immergé.

Que le Nom du Seigneur soit béni abondamment !

TEMOIGNAGES DE L’APOTRE PACOME : EXPERIENCE VECUE LORS DE LA VEILLEE DU GROUPE D’ELITE DES FRERES D’ELITE, A GODOUME : PROPHETIE

Ce mercredi 23 décembre 2015, pendant que nous étions en pleine prière, l’Onction est tombée. Je suis resté assis durant tout le temps d’intercession. Quand l’Onction est tombée sur moi, Dieu a commencé à me parler en ces termes :

Vous avez reçu l’Onction lors de votre consécration, vous mettant ainsi à part pour le service Divin. Cette Onction que vous avez reçue, vous devez l’entretenir. N’oubliez jamais les clauses de votre consécration à Dieu. Jamais. Nous vous regardons, Mon serviteur et Moi. Vous rendrez compte de l’Onction que vous avez reçue. Ce n’est pas Moi, qui vous demanderai des comptes. Mais, c’est Mon serviteur qui les demandera en Mon Nom. C’est à lui que vous rendrez compte ; car, cette Onction, c’est lui qui vous l’a donnée ; Elle lui appartient, c’est son Empreinte sur vous. C’est pourquoi, il vous demandera des comptes, afin de savoir si vous en avez fait un bon usage. N’oubliez  jamais que c’est lui, qui vous jugera. Il en est de même de toutes consécrations que vous avez eues en Mon Nom par ce ministère du Fils de l’homme, où J’ai fait un homme Dieu pour vous. L’Eglise lui rendra également compte de toute Onction qu’elle a reçue de lui, dont elle est ointe. Prenez donc, garde à ce ministère. Vous êtes forts ; vous y arriverez. Faites preuves d’humilité, d’obéissance, de zèle. Vivez Ma Parole, et recherchez la perfection en Moi. Travaillez pour la couronne incorruptible qui vous attend. Aspirez à l’excellence !

Chose étrange, et même très étrange : Chaque mot que je recevais, c’était du Feu. Ce Feu Divin entrait en moi. C’était plus fort que moi. Et j’ai commencé à implorer le Seigneur Jésus-Christ à m’aider à servir toujours frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, dans l’obéissance, dans l’amour, avec zèle et humilité. J’ai beaucoup pleuré ce jour-là. Entre temps, je voyais défiler devant moi mon devoir, mon rôle dans ce ministère du Fils de l’homme suscité par le Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Pendant que je priais, la même Voix me dit : Tu y arriveras, vaillant héros, reflet de Mon serviteur. Soyez toujours disponibles pour Mon serviteur, votre Dieu. Et tout ira bien.

Amen !


TEMOIGNAGE DE  LA SŒUR SARAH CHRIST-MOISE

Samedi 26 décembre 2015 : Pendant que nous étions au culte, à la fête Fohow, Dieu me dit : « Tu es le reflet de ma gloire. »

Mercredi 30 décembre 2015, à 02h 15mn du matin : Quand je me suis levée pour me préparer, une Voix me : « Dépêche-toi, l’aurore est là. Fais vite et commence à commander. » Quand je me suis mise à prier, l’Onction est tombée sur moi. Et j’ai commencé à commander au matin. Quand l’heure était venue pour le culte d’ensemble, je sentais toujours l’Onction.

Que le Nom du Seigneur soit béni !


TEMOIGNAGE DE LA SŒUR REBECCA CHRIST-ALEX

A notre temps de prière, la Sr Rébecca Christ-Alex a eu à cœur d’appeler son délégué de promotion. Ce jour-là, son délégué lui a fait savoir que la suite de leur composition dans les deux matières qui lui restaient à valider était prévue à partir du lendemain. Il faut dire que depuis l’annonce des résultats, le programme de la composition avait déjà été donné, mais le délégué n’a pas divulgué cette information. La grâce de Dieu a permis a la Sœur Rébecca Christ-Alex d’être informée à temps. Nous bénissons le Seigneur pour Sa grâce et Son assistance lors de la composition.


TEMOIGANGE DE LA SŒUR GISELE

C’était le dimanche 27 décembre 2015, quand je me suis levée pour le culte familial, je sentais l’Onction autour de moi. Quand je suis arrivée au salon où nous tenons le culte, l’Onction était de plus en plus forte. J’ avais peur. Ce n’est pas que j’étais effrayée, mais, c’était une crainte. C’est comme si je devrais être prudente ; c’est comme si on me mettait en garde d’un danger. Je ne comprenais absolument rien. Mais, comme ça continuait et persistait, je priais en moi-même, afin d’avoir la révélation. Quand nous finîmes le culte familial, je sortis pour laver la voiture. Et là, une Voix se fit entendre à plusieurs reprises, en ces termes : « On ne s’en prend pas à un oint. On ne s’en prend pas à un oint. On ne s’en prend pas à un oint ». Et à chaque fois que cette Voix retentissait, elle était suivie d’une vision et d’un nom. C’était le nom Henoc. Il s’agissait du pasteur Henoc qui avait été déchargé de sa fonction de pasteur. Car, quand cela arriva, j’étais triste pour lui, parce que je l’admirais beaucoup.

Pendant le culte du dimanche, à Selmer, lorsque Papa, le Fils de l’homme a appelé tonton Henoc pour un cantique, cette même Voix se fit entendre disant : « Il y aura une Parole pour Henoc, aujourd’hui ». Toute joyeuse et heureuse, je me suis mise à louer le Seigneur avec lui. Après son passage, Dieu, de la bouche de Son oint Christ-Moïse, vint confirmer la révélation que j’ai eue. Je compris alors que le Seigneur me gardait et ne voulait pas que j’ai un jugement vis-à-vis du frère Henoc qui est un oint. Amen !



TEMOIGNAGE DU FRERE SAMUEL

Dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 décembre 2015, l’onction est descendue dans la maison. J’ai beaucoup insisté sur le fait que Dieu nous donne la force de transformer toutes les difficultés en bonheur et même les situations d’échec en succès ; car le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse a dit dans la brochure « PRECEDE L’AURORE POUR PRIER », qu’en précédant l’aurore pour prier et pour méditer la Parole, Dieu peut permettre au malheur de frapper et qu’en louant dans le malheur, il transforme le malheur en bonheur.

Quand nous sommes arrivés au tabernacle, le Fils de l’homme, en prêchant est revenu sur cette Parole en disant qu’on a le pouvoir de transformer le malheur en bonheur par la puissance de la résurrection ; en parlant du groupe FOHOW


TEMOIGNAGE DE LA SŒUR ESTHER JOEL

C’était le premier jour du réveil, précisément le jeudi à 15h, quand je marchais dans la rue des paroles retentissaient à répétition dans mon esprit, ensuite dans mon cœur en me remplissant de joie, de paix au fur et à mesure qu’elles retentissaient. Voici ces paroles :

- Augmentation de la Parole de sanctification

- La joie de la Parole de sanctification

- Le fruit de Mon Esprit

Tellement j’étais en joie, en paix dans mon esprit, dans mes pensées et dans mon cœur, je balançais la tête au rythme des paroles au point que je pensais à l’enlèvement.

Que Dieu vous bénisse!


TEMOIGNAGE ANCIEN ISRAEL

Témoignage 1 : TEMOIGNAGE PENDANT LE REVEIL « CONSACREZ-MOI L’AURORE ».

Le jeudi 17 décembre 2015 nous venions juste de débuter le réveil sur consacrez-moi l’aurore.

Je bénissais le Seigneur de m’avoir fait entrer dans son réveil  et le temps prophétique du matin  où d’autres sont restés à la frontière .Je le remerciais aussi de m’avoir permis d’entrer dans un âge de perfectionnement .C’est alors qu’une voix m’a repris en me disant : « le temps du matin  n’est pas un âge de perfectionnement».Mon esprit est allé vers les différentes prédications que j’ai lues et il a toujours été question de perfection. Alors j’ai demandé pardon au Seigneur d’avoir dégradé son  précieux âge.


Témoignage 2 : TEMOIGNAGE A LA VEILLEE DES FRERES D’ELITE A GODOUME

Nous étions en prière ce jour là dans le salon du Fils de l’homme qui était pour la circonstance le Tabernacle de Dieu .Nous prions pour Godoumé lorsque j’ai senti la misère, la souffrance, la peine, la pauvreté spirituelle et financière comme si cela me concernait directement. Alors, je me suis jeté face contre terre pour implorer la grâce du Seigneur afin que quelque chose soit fait.


TEMOIGANGE DU FRERE ANGE KOUASSI

Témoignage 1 :

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre 2015, lorsque je précédais l’aurore une parole est venue dans mon cœur et je l’ai prononcée. Cette parole est : « La perfection est une dynamique ».


Témoignage 2 :

Dans la troisième semaine de ce mois de consécration, lorsqu’on étudiait la brochure : « NE LAISSE AUCUN REPOS A DIEU ET NE TE DONNE AUCUN REPOS NON PLUS», je prononçais toujours cette parole qui vint à moi : « C’est le moment d’emmagasiner l’onction ». Cette parole m’a donné de persévérer dans la prière pour rechercher l’onction, la puissance d’En haut et l’autorité de ma parole.


Témoignage 3 :

Le vendredi 08 janvier 2016, matin, en précédant l’aurore, j’ai dit une parole qui m’a permis d’expérimenter des choses extraordinaires et de comprendre un peu plus le mystère de la Manne Fraîche qui est prêchée en ce temps. Au fait j’ai dit au Seigneur en faisant la prière de fin, cette parole : « QUE MA SAINTETE ME PRECEDE ». Alors que je prononçais cette parole, le diable me dit de la changer avec une parole du genre « Seigneur permets-moi de me sanctifier d’avantage en cette journée ». Mais je suis resté sur la parole inspirée : QUE MA SAINTETE ME PRECEDE TOUT AU LONG DE CETTE JOURNEE. Et durant toute la journée du vendredi 08 janvier mes pensées sont restées saintes. Et quand même le diable essayait de mettre une mauvaise pensée dans mon esprit, cette parole reçue à l’aurore retentissait dans mon cœur et automatiquement cette mauvaise pensée était refoulée.

Voici comment j’ai pu expérimenter Dieu dans la sanctification par une parole que d’autres qualifieront d’orgueilleuse. Que le nom du Seigneur soit béni pour la Manne Fraîche qui nous enseigne à avoir confiance en nos propres paroles.


TEMOIGNAGE DU FRERE PASCAL

Du jeudi 17 au samedi 19 décembre 2015, Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme a décrété un jeûne de trois jours à sec pour le groupe d’élite spécial. Chaque frère du groupe d’élite spécial devait passer un temps de consécration d’une durée de 05H 30 mn par jour. C’est ainsi qu’au deuxième jour de la consécration c’est-à-dire le vendredi 18 décembre 2015, pendant que je priais et méditais la Parole du Seigneur de 09H 00 mn à 14H 30 mn, une pensée sous forme de question m’est venue à l’Esprit : « Pourquoi ce programme de jeûne en cette fin et début d’année ? Quel est donc le but recherché par Dieu ? ». Alors, pendant que j’y pensais, une voix se fit entendre dans mon esprit : « Soit vigilant à ce programme de consécration, veille sur chaque parole comme le Fils de l’homme l’a recommandé, ne prends rien à la légère. » Je compris donc que je devais être attentif à tous ce que je disais pendant ce moment de consécration. Or, j’avais deux préoccupations majeures :

1- Je voulais être visité par l’onction afin que mon être soit restauré dans la présence du Seigneur, car ça faisait longtemps que je n’avais pas expérimenté cela.

2- Etudiant en MASTER I, Je voulais avoir la moyenne dans toutes les matières à la première session. Or, quand je pensais aux différentes évaluations que j’ai eues à faire, il y avait une matière où je savais que ce n’était pas du tout fameux.

C’est ainsi que pour la première préoccupation, j’ai dit au Seigneur : « Seigneur, fais moi voir Ta gloire en cette fin et début d’année ». Les trois jours de jeûne se sont écoulés, et, la semaine qui a suivi, Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme a programmé une veillée de prière le mercredi 23 décembre 2015 à Godoumé à partir de minuit, veillée  à laquelle seul le groupe d’élite spécial devait y prendre part. Au programme, on avait deux heures de prières suivies de prédication. La veillée a donc commencé à minuit. Pendant qu’on priait, j’étais à côté de frère Valentin, l’onction commençait à descendre et je voyais le frère Valentin dans un état tel, que je me suis dit qu’il allait tomber sous l’onction et que je devais m’apprêter à réagir. Pendant, que je me préoccupais de lui, tout à coup, une Force, que je n’ai même pas vu venir est tombée sur moi, elle avait envahi tout mon être à tel point que je pensais que j’allais exploser, que mon cœur allait s’éclater. Je suis tombé par terre. Je pleurais de joie en glorifiant le Nom du Seigneur. Je n’avais jamais expérimenté une telle force. Je me suis réveillé plus tard et je me suis retrouvé sur une natte sur la terrasse du frère Alphonse. J’étais épuisé et je n’avais plus de force. Je me suis donc demandé ce qui s’était passé, et j’ai fini par comprendre que la Gloire du Seigneur m’avait visité. Je suis resté éveillé durant toute la nuit. Même après la veillée, j’ai essayé de dormir avec les frères Ange et Valentin, mais je sentais encore cette présence envahir mon être. Je ne pouvais pas dormir. J’ai donc dit : « Merci Seigneur d’avoir restauré mon être dans Ta présence».

Pour la deuxième préoccupation, j’ai dit : « Seigneur, je ne sais pas comment tu vas t’arranger, ni comment cela peut-être possible, mais je dis que je n’irai pas en seconde session cette année.» Après cette prière, une assurance est rentrée dans mon cœur, elle a fait disparaître la peur que j’avais avant. Je suis donc resté positif. Et le mardi 05 janvier 2016, les résultats sont sortis et mon nom figurait parmi les admis. Le Seigneur a donc exaucé mes prières, car nous étions seulement deux personnes dans ma classe à faire un tel exploit.

Je bénis donc le Nom du Seigneur Jésus-Christ et Son serviteur frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme de m’avoir permis de faire de telles expériences et de tels exploits avec le Seigneur.


TEMOIGNAGE DU FRERE AIME

C’était le lundi 11 Janvier 2016, entre 5h et 6h du matin, pendant que je commandais au matin de manifester notre prospérité financière de façon physique, car je priais en ce moment de façon générale, j’ai reçu une parole qui envahit mon cœur. Cette parole disait : « L’onction de prospérité est positionnée ». Et par la suite je louai le Seigneur.

Que le nom du Seigneur soir béni!


TEMOIGNAGE DE SŒUR CHRISTIANE BOUAKE

J’ai dit Seigneur : « Réveille moi à 3h pour prier jusqu’au matin ». J’ai prié pendant un bon moment et je me suis endormie. Dans mon sommeil une voix me dit : « Il faut mourir pour moi » et je me suis réveillée.


TEMOIGNAGE ANCIEN ROLAND

Le samedi 19 décembre 2015 à Godoumé, Songon ; Pendant que je précédais l’aurore pour prier et pour méditer la Parole de Dieu, une parole résonnait fortement dans mon esprit : « LA PERFECTION PAR L’IMITATION DE CELUI QUE DIEU A FAIT DIEU, LA PERFECTION PAR L’IMITATION DU PARFAIT QUI EST AU MILIEU DE VOUS.

« Connaissez-vous les dimensions de la perfection ? Connaissez-vous là où se trouve la perfection ? La perfection est en Dieu, et elle n’est pas accessible à tous. Cette perfection qui est en Dieu et qui n’est pas accessible à tous est entrée dans celui que j’ai fait Dieu aujourd’hui. Elle a fait un avec lui, elle est devenue lui. Il est la perfection selon Mon cœur, selon Ma propre volonté.

Dans l’Ecriture, il est dit que les cinq ministères de la parole sont venus pour la perfection des saints. Or les cinq ministères de cette Parole de perfection sont aujourd’hui manifestés dans un homme, manifesté par un homme. Celui que J’ai fait Dieu de par Ma seule autorité et Ma seule volonté, le frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. C’est lui l’incarnation vivante de Ma sainteté et de Ma perfection. C’est pourquoi, quiconque aspire à la perfection aujourd’hui doit marcher comme il marche, doit vivre comme il vit, doit manger comme il mange, doit boire comme il boit. C’est en marchant comme il marche, c’est en vivant comme il vit, c’est en mangeant comme il mange, c’est en buvant comme il boit que vous atteindrez cette perfection dans la perfection. C’est ici une révélation du mystère de la perfection par l’imitation de celui que Dieu à fait Dieu, du parfait qui est au milieu de vous. Garde cette parole dans ton cœur. C’est la parole du Seigneur pour toi aujourd’hui, c’est une portion de la parole du Seigneur pour toi en ce jour. Amen ! »

Que notre Seigneur, le frère Christ-Moïse soit béni, et que le Seigneur de notre Seigneur, Jésus-Christ soit béni.


TEMOIGNAGE APOTRE PACOME :

Témoignage 1 : LES EXPEREINCES VECUES PAR L’APOTRE PACOME LORS DU JEUNE DE TROIS JOURS ET TROIS NUITS DE CONSECRATION

Ce jeudi 17 décembre 2015, à 19h, j’étais en prière, quand l’Onction est tombée sur moi, et j’ai entendu une Voix. Il était maintenant 20h 22mn.

Elle me dit : A Yamoussoukro, Je t’ai dit : Ce que tu cherches, ce que tu veux, se trouve avec le prophète Moïse. Mais, sache que c’est Moi qui t’ai cherché. C’est Moi qui ai tout mis en œuvre pour ta rencontre avec Mon serviteur. Et le lieu de rencontre était à Abidjan, là où se trouvait Mon serviteur. Et quand tu es venu à Mon serviteur, il t’a donné ce dont tu avais besoin : Le salut et le plein salut. Il a non seulement confirmé ton salut, mais, il t’a surtout donné le plein salut. Ce salut s’entretient ; il se travaille. Comment tu peux travailler à ce salut, qui est ton salut ? C’est en obéissant à Mon serviteur ; c’est en faisant tout ce qu’il dit ; c’est en faisant tout ce qu’il fait sans ajouter, ni retrancher. Ce qu’il dit, et ce qu’il fait, c’est ta feuille de route pour te permettre de travailler à ton salut.

Ce matin, quand tu étais chez lui au Dokui, et qu’il t’a demandé de lui chercher la brochure LA ROSEE DE L’HERMON, tu citais les titres des brochures qui étaient dans ta main. Quand tu es arrivé sur la brochure QUE FAUT-IL FAIRE POUR ETRE REMPLI DU SAINT-ESPRIT, tu as fait un petit rappel. Tu as dit à Mon serviteur : « Celui qui fait ce que dit l’homme de Dieu, Dieu le remplit du Saint-Esprit. » Et c’est juste. N’oublie jamais cela.

Dans la même prédication, Mon serviteur a dit : « Ne retirez jamais votre épée du carnage. » Maintenant, écoutez ! Vous, serviteurs de Mon serviteur Christ-Moïse, celui que J’ai souverainement fait Dieu pour vous, afin que vous ayez la plénitude du salut, et que vous ayez en vous toute la plénitude de la Divinité, par son ministère. Ecoutez ceci :

Ne pas faire ce que fait Mon serviteur, c’est retirer son épée du carnage.

Ne pas faire ce que dit Mon serviteur, c’est retirer son épée du carnage.

Ne pas dire et répéter mot à mot ce que révèle Mon serviteur par Mon Esprit qui agit en lui, c’est retirer son épée du carnage. C’est refuser de combattre en Mon Nom.

Prenez garde à la manière dont vous servez Mon serviteur. Celui qui le sert dans l’obéissance, la soumission à tout ce qu’il révèle, se verra toujours rempli du Saint-Esprit.

Prenez garde à la manière dont vous vous occupez de son œuvre qui est Mon œuvre ; car, tout ce qui est à Moi est à lui, et tout ce qui est à lui est à Moi. Ne négligez pas son œuvre, Mon œuvre.

Celui qui ne prend pas garde à tout ce que dit et révèle Mon serviteur, n’est pas digne de son Nom, et il n’est pas digne non plus de Mon Nom. Et il se verra déchu de sa position. Sachez qu’il vous perfectionne aussi en son Nom. Nom rédempteur que J’ai révélé pour le salut de quiconque croit aujourd’hui en Mon Nom. Faites attention !

Celui qui n’est pas prêt à se sacrifier pour Mon serviteur, se verra déchu de sa position. Et il mettra fin à son élévation. Car, J’élève tous ceux qui s’occupent de Mon œuvre, avec abnégation, zèle, amour, dans l’obéissance, dans la soumission, dans les douleurs. Faire Mon œuvre, n’est pas chose facile. Mon serviteur, lui, est droit dans toutes ses voies et dans toute Ma maison. Il M’est soumis, obéissant. Soyez ses imitateurs. Marchez dans ses pas, comme il a dit, et vous serez élevés.

Que personne ne retire son épée du carnage !

Persévère dans l’œuvre de Mon serviteur qui est Mon œuvre. Souviens-toi de toutes les Paroles qu’il a dites te concernant. Préserve ton témoignage, et cherche à le rendre plus parfait. Tu en es capable. Sois rempli d’humilité et tout ira bien.

Après cela, j’ai continué la prière jusqu’à 22h, remerciant le Seigneur.

Le vendredi 18 décembre 2015, à 2h 45mn, je me suis levé pour prier. Une Voix me disait : N’oubliez pas que l’Onction qui est sur vous, vous l’avez reçue par le mystère du prélèvement de l’Esprit. Celui qui vous l’a donnée, a aussi le pouvoir de la reprendre. Il a le pouvoir de reprendre ce qu’il a donné. Il est souverain. Et vous avez vu ce qu’il s’est passé sous vos yeux dans ce Tabernacle, où il a retiré le ministère à certains d’entre vous. Ecoutez-le ! Servez-le avec déférence et tremblement, et vous serez bénis.

Vous vivez de sa vie pure et sainte. Buvez de cette source d’eau vive qui coule de son sein. Buvez-la avec joie, allégresse, amour. Aimez-le ! Servez-le !

Ce même vendredi 18 décembre 2015, à 18h 48, j’étais assis dans un esprit de prière entrain de méditer cette Parole qui sonnait dans mon cœur : « Marche dans les pas de Mon serviteur Christ-Moïse, ton père. Marche au rythme de ses mouvements. » Quand Dieu m’a ramené à un songe que j’ai fait en 2007, quand on était encore au Groupe Scolaire la Sorbonne, à Yopougon Wassakara. Mais le songe est revenu sous forme de vision : « Le frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, dansait avec sa bien-aimée et tendre épouse Sarah. Ils étaient entourés des différents couples du Tabernacle, qui les observaient ; car, ils devaient reproduire les mêmes pas de danse.

Après cela, chaque frère marié a pris sa femme dans ses bras pour reproduire les mêmes pas de danse qu’exécutait le couple Christ-Moïse – Sarah. Mais, il y avait un frère qui ne voulait pas danser avec sa femme au début. Il a marqué un temps, avant d’attraper les bras de sa femme, pour danser. C’était le couple Henoc – Hortense. Ils dansaient timidement. Mais, ils mélangeaient les pas de danse. Tout le monde les regardait. »

En même temps, Dieu m’a ramené l’explication qu’avait donnée le Fils de l’homme ce jour-là. Il disait : « Vous voyez ! Le couple Henoc – Hortensia a intérêt à faire comme moi. J’espère qu’ils vont se ressaisir. »

C’est après cela que Dieu m’a dit : « Chaque couple doit marcher dans les pas du couple de Mon serviteur. C’est ainsi que les couples porteront de bons fruits, et que tout le monde pourra manger leurs fruits. Les couples partent voir Mon serviteur. Mais, ils n’y vont pas dans un esprit de méditation. On ne Me sert pas de la sorte. Quand on vient de Me rencontrer, c’est pour Me servir ; c’est pour faire Mon œuvre. Celui qui se prépare en prière avant de venir Me voir, repart toujours rempli d’Onction. N’oubliez jamais ceci : Chaque action que vous devez mener en Mon Nom, doit être un évènement pour vous. Et préparer chaque évènement pour votre bénédiction. Il en est de même pour chaque célibataire, pour sa vie conjugale à venir. C’est aujourd’hui qu’il faut apprendre. C’est aujourd’hui qu’il faut bénéficier de  l’Onction qui agit parmi vous. C’est aujourd’hui qu’il faut emmagasiner. Car, demain, Je rentrerai. Pendant que la Lumière est au milieu de vous, marchez en Sa Présence et Elle fera de vous des sources de Lumière pour la marche à venir. Aimez M’imiter ! Aimez marcher dans Mes Pas. Je suis-là pour vous conduire pour l’amour de Moi-même. Ne Me servez jamais dans la distraction ! »

Le samedi 19 décembre 2015, à 04h, j’étais assis méditant la prédication PRECEDE L’AURORE POUR PRIER, l’Esprit me dit : Mon serviteur a dit de conserver la Manne Fraîche dans de vases purs, saints. C’est vous, son Epouse, qui êtes ces vases d’honneur, que vous devez garder purs, saints. Marchez toujours en sa Lumière, et vous Me serez toujours agréables. Haïssez toujours le péché, comme lui, il le fait avec la dernière énergie. Recherchez la perfection en Moi.



Témoignage 2 : L’EXPERIENCE VECUE PAR L’APOTRE PACOME LORS DU CULTE DU LUNDI 11 JANVIER 2016, au remblais

Le lundi 11 janvier 2016, après avoir travaillé sur le site du Tabernacle, je me suis rendu à Koumassi Remblais, dans les environ de 15h, pour le culte du soir.

Vers le début du culte, j’étais assis et je disais dans mon cœur : « Seigneur, jusqu’à présent, je ne me sens pas encore prêt. L’Onction que Tu m’as préparée pour le culte, je veux ça. Je viens du chantier. Je veux encore être renouvelé dans l’Onction. Tu sais très bien que mon devoir envers ce peuple consiste à lui donner ce qu’il lui faut pour sa perfection : La Manne Fraîche, la Parole de son Père. Car, ce peuple ne se reconnait que dans une seule Parole : La Parole de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Malheur à moi, si je ne lui transmets pas fidèlement, avec puissance, la Parole de Christ-Moïse. Je sais que Tu m’as toujours visité. C’est juste pour Te dire que, Seigneur, je suis encore là pour le service Divin. Donc, Je T’écoute ; car, le peuple de Christ-Moïse m’attend. » Quand je priais ainsi, il était maintenant 18h 17mn.

J’étais toujours assis ; je ne sentais encore rien. J’ai dû modifier, un peu, le programme. On devait commencer à 19h 00 ; mais, j’ai demandé au frère Ange Kouassi de faire prier les frères, pendant 30 mn, à partir de 18h 30mn ; et moi, j’allais monter à 19h 00 pour prêcher. Quand 18h 30 est arrivé, le frère Ange est monté pour diriger la prière.

Mais, pendant que les frères priaient, moi, j’étais assis à l’entrée attendant que Dieu me dise quelque chose. C’est en ce moment-là que l’Onction tomba sur moi. Elle me traversait de la tête aux orteils, et me remplissait. Et j’entendis une voix semblable à celle de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, me disant clairement : « Je te consacre pour cette heure. Monte et annonce ma Parole à mon peuple, pour sa perfection. Monte et communique la vie à tes frères en Mon Nom. Je suis avec toi. Parle, Apôtre du Fils de l’homme. » Au fur et à mesure que l’Onction me remplissait, je sentais comme du feu, qui augmentait d’intensité, à l’intérieur de moi. Je me sentais plus que serein, et plus que rempli d’assurance. Et je dis : « Merci Seigneur, pour ce temps de consécration. Je crois maintenant que je suis prêt pour annoncer, encore une fois, Ta Parole en toute sérénité et quiétude. Je suis heureux ; car, chacun sortira visité et béni, de ce culte. Merci beaucoup ! »

Frère Ange, qui devrait faire prier les bien-aimés jusqu’à 19h, s’est arrêté à 18h 45 mn. Je dis alors : « Seigneur, je fais quoi, puisque je comptais monter à 19h, pour la prédication. La même Voix, semblable à celle du Fils de l’homme, me dit : Monte ; car, tout est réuni. Seulement, tu continueras la prière, avec les sujets que Je te montre maintenant. Et voici, j’ai vu une vision dans laquelle se trouvait un tableau devant moi, sur lequel les sujets étaient écrits, en ordre, que je devais respecter. Il a beaucoup insisté sur le dernier sujet, qui consistait à louer Ses mérites et Ses bienfaits pour nous. Et Il dit : Prenez plaisir à Me louer pour Mes merveilles et bienfaits dans cette cellule, et dans votre vie. Et Il me disait comment je devais développer ce sujet. »

Quand je suis monté en chaire, et qu’on priait le Seigneur pour Ses bienfaits envers nous, l’Onction est tombée sur nous puissamment. Je voyais les cieux ouverts ; et j’ai vu Christ-Moïse, le Fils de l’homme qui a apparu au milieu de nous. Il passait dans les rangées, imposant la main à chacun. L’environnement avait changé complètement ; la salle était remplie de la gloire de Dieu. Je suivais le mouvement de Dieu parmi nous. En même temps, Il m’enseignait. Chacun était visité. Certains étaient terrassés par l’Onction. Dieu a donné une grande et puissante vision à la sœur Kimou Constance. (Vision qu’elle nous a racontée à la fin du culte).

Après cela, on a réaménagé la salle pour continuer le programme. Ensuite, j’ai dit à tous : « Maintenant, on va prêcher. La même Voix semblable à celle du Fils de l’homme, répliqua : « Non. Dis plutôt : On va continuer la prédication. Car, la prédication a commencé quand tu es monté à la chaire. Et pourquoi les autres ne sont-ils pas là ? Dis-leur qu’ils ont manqué le jour de leur visitation. Dis-le maintenant même où tu es encore à la chaire. Car, nul n’est censé ignorer la Parole de Dieu. Moi, le Seigneur, Je vous visite, et eux, ils prennent plaisir à rester à la maison. Ils se plaisent de ne pas venir au réveil. » Et je continuai la prédication avec puissance et autorité, après avoir transmis fidèlement la commission.

Que le Nom du Seigneur Jésus-Christ soit abondamment béni ! Je Le remercie de ce qu’Il a agréé notre service en Son Nom. Je Lui rends toute la gloire, tout l’honneur, toute la louange, toute l’adoration, de ce qu’Il nous a visité mystérieusement pour nous oindre, consacrer. Amen !



V. TEMOIGNAGES PORTANT SUR LES MIRACLES

TEMOIGNAGE DE LA SŒUR MICHELLE

Lorsque le réveil ayant pour thème « CONSACREZ-MOI L’AURORE » a été lancé, par la grâce de Dieu j’ai pu y entrer. Et chaque jour, je me levais pour précéder l’aurore.

Bien avant ce réveil, je m’attristais très rapidement, et chaque fois que je le pouvais, dans mes prières, je demandais au Seigneur d’augmenter la joie qui est en moi et de me donner d’expérimenter aussi la joie qu’Il donne à Ses élus, celle-là qui ne dépend pas de nos émotions, mais de la volonté de Dieu.

C’est ainsi qu’une nuit, je me suis levée pour précéder l’aurore, après avoir prié quelques instants, une force est tombée sur moi, et j’ai commencé à remercier le Seigneur pour ce qu’Il a fait pour moi, et de ce qu’Il a fait de moi. J’ai beaucoup pleuré ce jour-là.

Après cela, il ya eu un temps de silence et j’entendis une voix qui me dit : « Ne crains rien, Je t’aime ». Mon cœur fut rempli d’une très grande joie, de paix, de sérénité et de tranquillité. Je me suis sentie légère et heureuse.

Depuis ce temps, la tristesse ne s’est plus présentée à moi et quelque soit les circonstances, la situation qui prévaut, je suis tranquille et paisible.

Gloire soit rendue au Dieu de mon Dieu qui a bien voulu me donner de l’expérimenter. Amen !



TEMOIGNAGE DE LA SŒUR RUTH SAMUEL

Témoignage 1 :

Après la séance de prière de la nuit du lundi 21 au mardi 22 décembre 2015, je me suis rendue au marché à la table de vente de la sœur Gahié.

Là-bas, l’enfant de la sœur avait sommeil, mais il ne pouvait pas s’en dormir et pleurait. Je me suis adressée à lui en ces termes : « Le pasteur a dit qu’on a le pouvoir de faire dormir nos enfants. Sur la Parole du pasteur, je t’ordonne de dormir sans pleurer. » Tout à coup, l’enfant s’endormit sans pleurer.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


Témoignage 2 :

J’ai livré des produits FOHOW à une dame. Avant d’entrer chez moi, elle entra dans sa chambre et sortit des habits de bébé et m’en a fait don.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


Témoignage 3 :

Je me suis rendue dans un supermarché pour faire des achats. Quand je suis arrivée au niveau de la caissière pour faire le point de mes achats et payer la facture, il y a un monsieur qui a dit à la caissière : « Mettez la facture de la dame sur mes dépenses »

Que le Nom du Seigneur soit béni!



TEMOIGNAGE DU FRERE SAMUEL

Le jeudi 24 décembre 2015, il ne me restait que 2000Fcfa en poche pour traverser la semaine. Mon épouse et moi avons posé le problème au Seigneur pendant la prière, quand nous avons précédé l’aurore.

Dans la journée, jusqu’au soir, je reçus la somme de 35500Fcfa de la part de l’un des fondateurs des écoles où j’enseigne comme avance de salaire pour la fête.

Que le Nom du Seigneur soit béni car Il a pourvu a nos besoins.


TEMOIGNAGE DU FRERE ANGE KOUASSI

Le dimanche 10 janvier 2016, j’ai fait une expérience glorieuse en ce qui concerne l’autorité de ma parole. Après la prédication du Fils de l’homme sur l’année de grâce du Seigneur en relation avec les jours du Fils de l’Homme, je suis rentré à la maison, à Marcory. Avant de dormir, j’échangeais avec le frère Pascal par SMS. Il était à la maison à Abobo. Je lui ai demandé s’il dormait. Il m’a dit qu’il ne dormait pas et que le courant était coupé chez lui. Or il avait une brochure à saisir. C’est ainsi que je lui dis : « Reste dans la joie, le courant viendra d’un moment à l’autre » Il répondit amen. Deux minutes après, je reçois un texto du frère et il me dit : « Tu es un aigle !!! Soit béni !! Le courant est venu. »

Voici comment j’ai pu ramener l’électricité à Abobo étant à Marcory, par ma parole. Que le nom du Seigneur soit béni. Que le nom de Son serviteur, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, soit aussi béni, lui qui m’a enseigné d’être audacieux. Amen !


TEMOIGNAGE DE LA SŒUR LEONIE

Le dimanche 27 décembre 2015 au niveau du carrefour Saint-André, Dieu nous a gardé ma fille et moi d’un accident de la circulation après que nous ayons précédé l’aurore pour prière.

Je remercie le Seigneur de nous avoir gardés.


TEMOIGNAGE DE LA SŒUR NATHALIE

J’avais des clients qui me devaient de l’argent. J’ai donné le sujet pendant la prière au culte familial. Après la prière certains m’ont appelé pour me donner mon argent

Je remercie le Seigneur pour Sa grâce.


TEMOIGNAGE DE LA FAMILLE BAZEL

Ma femme Rebecca était très mécontente et découragée de Rachel ma fille qui en faisait qu’à sa tête : désobéissance récurrente à l’égard de Rebecca et de sa grande mère. Je chassai la rébellion, la désobéissance et j’ordonnai donc à la douceur, l’humilité et le respect de la remplir afin quelle se repente. Pour Rebecca, je chassai la colère et le dégoût de sa fille qui s’installaient. Aujourd’hui vendredi 25 décembre 2015, avant la fête des enfants, elle me racontait qu’un miracle s’était produit. Rachelle vint auprès d’elle en pleurant, genoux fléchis demandant pardon. Quant à Rebecca, son cœur se remplit de compassion et d’amour.

Que le Dieu de Christ-Moïse soit béni!


TEMOIGNAGE ANCIEN ROLAND

Le jeudi 17 décembre 2015, conforment à la Parole du Fils de l’homme, ouvrant pour nous la porte des trois jours et trois nuits de consécration j’ai décidé de prier 00H30 à 06H. J’ai commencé effectivement à 00H26 mon moment de prière et de méditation.

Ma façon de prier ce jour là avait complètement changé. Ce n’était pas comme d’habitude. C’était comme des paroles qui sortaient de ma bouche. C’était comme si je parlais à quelqu’un. Et cette façon de prier me plaisait énormément. Pendant que j’étais dans cette situation de prière, l’environnement autour de moi a changé. C’était comme si on m’avait déplacé dans un autre endroit. L’atmosphère était devenue apaisante, je me sentais bien. Je sentais de bonnes odeurs, agréables, doux. Je disais même : « C’est doux, ça sent bon, c’est beau. » Frères, je ne sais pas comment expliquer cela, mais là où j’étais, il y faisait bon vivre. C’était comme une puissance qui m’enveloppait, et à l’intérieur de cette puissance, j’avais ces sensations de bien être.

Une parole résonnait fortement dans mon esprit : LA PERFECTION.

Que notre Seigneur Christ-Moïse soit béni, au Nom de Jésus-Christ, le Seigneur de notre Seigneur. Car je vois qu’il est bon, qu’il est doux de précéder l’aurore.


TEMOIGNAGE DU PASTEUR RICHMOND

Témoignage 1:

Après les trois jours de jeune à sec, le samedi, à la prière de 17h à 18h, pendant la prière, la gloire de Dieu est descendue sur moi. J’avais envie de crier mais je n’ai pas pu crier. J’ai coulé beaucoup de larmes, j’ai pleuré ce jour-là. Après cela je me suis senti bien.

Que ne Nom du Seigneur soit béni !


Témoignage 2:

Dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 janvier 2016, je me suis levé à 03heures pour prier. A 04h du matin, j’ai réveillé ma femme pour le culte familial. Nous avons prié jusqu'à 06h. Ce même jeudi, elle est allée vendre dans mon école des jus avec des beignets. Tous les jus sont finis et les clients en demandaient encore. Elle a fait une recette de 9650Fcfa. J’ai vu la puissance de Dieu se manifester dans le commerce de ma femme.

Que Dieu soit béni.


TEMOIGNAGE DE LA SŒUR PAULINE

Quand je prie à l’aube et que je commence la journée, je suis pleine de joie et de force.

Que Dieu soit béni!



TEMOIGNAGE DU FRERE JEAN

Je priais pour avoir un marché de peinture et par la grâce du Seigneur j’ai pu l’obtenir.

Que le Nom du Seigneur soit béni!


TEMOIGNAGE DU FRERE JEAN BAPTISTE

J’avais besoin d’argent pour payer mes cotisations, j’ai prié pour ce sujet  lorsque j’ai précédé l’aurore. Dieu a permis que j’ai cet argent par le biais de la fille de la dame pour laquelle nous travaillons. Elle nous a donné cet argent et elle a dit que c’était notre « Bonne année »

Que Dieu soit béni!


TEMOIGNAGE DE LA SŒUR SARAH NIAGNON

Témoignage 1 :

Bonjour frères et sœurs. Dans le mois de janvier 2016, j’ai reçu un appel de mon grand frère disant que la santé de notre mère s’aggravait. Après notre conversation, mon cœur fut automatiquement rempli de tristesse jusqu’au coucher. Je me suis réveillée la nuit qui a suivi pour précéder l’aurore et la tristesse était toujours là. J’ai alors dit au Seigneur : « C’est toi qui fait toute chose et je veux être délivrée de cette tristesse car elle ne peut rien résoudre ». Après avoir fini de prier, mon cœur a été pleinement rempli de joie.

Que le nom du Seigneur soit béni!


Témoignage 2 : Expérience vécue par la sœur Sarah Niangon lors de la lecture de la brochure intitulé : ACTES DU SAINT-ESPRIT DANS LA MANNE FRAICHE.

Le 26 janvier 2016, j’ai eu à cœur de lire la brochure : ACTES DU SAINT ESPRIT DANS LA MANNE FRAICHE. Je l’avais depuis longtemps, mais c’est ce jour-là que je l’ai découverte. J’avais prévu lire deux pages pour ensuite lire mes cours. Mais au fur et à mesure que je lisais, la joie était au rendez-vous, et cette joie m’a permise d’aller au delà des deux pages que j’avais prévues jusqu'à ce que j’arrive sur le témoignage du Fils de l’homme et que j’arrête la lecture. Dès que j’ai arrêté la lecture, étant  au salon, je me suis retirée dans la chambre. Arrivée dans la chambre, j’ai commencé à bénir le nom du Seigneur avec des larmes, le bénir pour Ses actes dans la Manne Fraiche, le bénir parce qu’Il est mon Dieu, et de ce qu’Il nous a donné le Fils de l’homme. J’ai toujours lu des brochures, mais je n’avais jamais expérimenté cela auparavant.

Que Dieu soit béni pour cette expérience.


TEMOIGNAGE DE L’ANCIEN ROLAND

Le jeudi 11 février 2016, je me suis levé avec ma famille pour précéder l’aurore. Nous avons commencé le culte à 04h. Pendant le culte l’onction est tombé dans la maison et une voix me dis : « Tu recevras une bonne nouvelle dans cette journée ». J’ai donc dis à ma femme que nous allons recevoir une bonne nouvelle en cette journée qui avait commencé. Après la prière, je ressentais une joie dans mon cœur, une joie pour aller au travail. Il faut dire que depuis un certain temps, l’entreprise dans laquelle je travaille avait envers moi une attitude qui me m’était mal à l’aise et j’étais mécontent. Plus grave, on était déjà au 11 février 2016 et je n’avais pas encore reçu ma paye pour le mois de janvier. Je n’avais donc pas encore payé mes prémices et tout cela m’attristait. Ce jour du jeudi 11 février, je suis allé au travail avec joie et dans la joie. Tout au long de la journée, cette joie était dans mon cœur. A la descente du boulot, j’ai décidé de faire un tout sur le chantier du tabernacle en construction, à Yopougon santé. J’étais au volant de la voiture et j’arrivais au niveau du feu de bel-air. J’ai donc demandé au Seigneur : « Seigneur pendant le culte familial, Tu as dit que Tu avais une bonne nouvelle pour nous en cette journée, maintenant il est 16h47, de quoi s’agit-il ? Car jusqu’à présent je n’ai encore rien reçu ». Le Seigneur dans Sa grâce m’a répondu en ces termes : « La bonne nouvelle dont J’ai parlé, c’est la Joie, la Joie qui ne dépend pas de ce que l’on vit ou de ce que l’on traverse, des difficultés. La Joie de Dieu, qui vient de Dieu. »

Quand j’ai reçu cette parole, j’ai souri en mon cœur et j’ai dit : « Merci Seigneur » et je me suis rendu compte que le Seigneur m’avait déjà donné cette bonne nouvelle depuis l’aurore, au culte familial.

Juste après la parole reçue de la part du Seigneur un véhicule de transport en commun appelé communément ‘Gbaka’, m’a dépassé sur la gauche et est passé devant moi. Et chose étrange, sur ce gbaka était écrit un mot en caractère d’imprimerie. Le mot écrit était : LA JOIE. J’ai dit alors : « Seigneur Tu es Dieu et Tu es véritable, que Ton Nom soit béni »

Je bénis le Nom du Seigneur pour cette expérience extraordinaire et pour cette joie qui depuis lors, ne m’a point quittée.


Frère, chacun de vous a vécu une expérience particulière avec Dieu, pendant ce merveilleux réveil. Par la grâce de Dieu. Faire des expériences personnelles avec le Seigneur, de façon vivante, puissante et véritable, est quelque chose d’une importance capitale pour nous. Je vous encourage donc à persévérer dans les prières et les jeûnes multipliés, et surtout dans la sanctification, afin de faire de plus grandes expériences avec notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ.


Que Dieu vous bénisse

Je vous aime

A bientôt



FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Mardi, 23 Août 2016 10:12
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix