Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 64 invités et 1 membre en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1660
Hier :
1950
Semaine :
3610
Mois :
40358
Total :
2597335
Il y a 28 utilisateurs en ligne
-
27 invités
-
1 membre : emyjidu


SI QUELQU'UN A SOIF, QU'IL VIENNE A MOI ET QU'IL BOIVE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 07 Mai 2016 17:39

Message prêché le 24 avril 2013, au Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Yopougon-Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints. d’Or ; Yopougon-Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin.

Bonjour. Ce thème de ce matin portera essentiellement sur le  Saint-Esprit, ce merveilleux don de Dieu pour nous qui croyons en  Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur. Ce sujet d’une importance capitale retiendra toujours notre attention de façon particulière durant toute notre vie terrestre et durant l’exercice de nos diverses fonctions sacerdotales dans l’Eglise du Dieu Vivant. Car sans Lui, nous ne sommes rien, ne valons rien et ne pouvons rien.

Qu’il me soit maintenant permis de vous donner le thème de ce jour : SI QUELQU’UN A SOIF,  QU’IL VIENNE A MOI ET QU’IL BOIVE . Cette Parole prophétique est tirée de JEAN 7 :37. C’est       Jésus-Christ homme, Jésus-Christ de Nazareth, qui a prononcé  cette Parole, le dernier jour de la fête des Tabernacles. De quoi parlait-Il ? De l’eau que devait boire celui qui avait soif. De quelle eau s’agit-il ? Selon le contexte, et conformément à la Parole de l’Ecriture de JEAN 7 :38-39, il s’agit du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit était donc  l’eau que devait boire celui qui avait soif, au moment où le Fils de l’Homme parlait. Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, dit-Il sans ambages. Si l’on pouvait venir à Lui et boire de l’eau vive, symbole du Saint-Esprit, cela veut dire qu’Il était en ce temps là une Source d’eau vive, une Source d’où pouvaient couler des fleuves d’eaux vive. Cependant, le jour de cette proclamation solennelle, personne ne pouvait boire à cette Source Divine manifestée corporellement, parce qu’elle était encore fermée aux gens, à cause du fait que, selon JEAN 7 :39, le Fils de l’Homme n’était pas encore glorifié. Cette invitation solennelle était une proclamation prophétique, qui s’accomplirait lorsqu’Il serait glorifié. Il faut qu’Il soit mort, puis ressuscité, et enfin élevé dans la gloire, en reprenant Sa glorieuse et éternelle position de Père, avant de pouvoir répandre sur ceux qui croiraient en Lui, des fleuves d’eau vive, la plénitude de la puissance du Saint-Esprit. C’est exactement ce qui s’est passé : Après Sa mort, Sa résurrection et Son élévation dans les lieux très élevés où Il s’est assis triomphalement à la droite de la majesté Divine, Il a répandu puissamment Son Esprit, qui est le   Saint-Esprit, sur tous ceux qui ont cru en Lui, et qui ont gardé Sa Parole. Ils étaient environ cent vingt personnes. Ces personnes ont persévéré dans la prière jusqu’à l’accomplissement total de la promesse Divine leur enjoignant de ne pas quitter la ville jusqu’à ce qu’ils soient revêtus de la puissance d’En-Haut, selon LUC 24 :49. Dans ACTES 1 :4, Il dit a Ses disciples : « Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du  Saint-Esprit ». En établissant un lien prophétique et spirituel entre la Parole de l’Ecriture de LUC 24 :49 et celle de ACTES 1 :4, nous nous rendons compte que le revêtement de la puissance d’En-Haut et le baptême du Saint-Esprit sont une seule et même chose. C’est ici la Manne Fraîche : Celui qui est revêtu de la puissance d’En-Haut est baptisé du Saint-Esprit et de Feu Divin. Dans ce baptême du Saint-Esprit et de Feu Divin, il y a des profondeurs et des profondeurs que nous sommes tous appelés à expérimenter selon le bon plaisir de la volonté de Dieu, à la louange de Sa gloire.

Parmi les cent vingt disciples qui ont été baptisés du Saint-Esprit et de Feu Divin, se trouvaient les onze, qui, selon MATTHIEU 10 :1, ont reçu du Seigneur Jésus-Christ, le pouvoir de chasser les démons, et de guérir toute maladie et toute infirmité. Selon MATTHIEU 10 :7, ils ont même reçu l’ordre d’annoncer le Royaume des cieux. Voici maintenant où je veux en venir : Ces disciples, qui ont reçu le pouvoir de faire des miracles, n’étaient pas baptisés du Saint-Esprit et de Feu Divin ; ils n’étaient donc pas revêtus de la puissance  d’En-Haut. Ils ont fait tous ces miracles, et ils ont prêché la Parole du Seigneur, au moment où          Jésus-Christ n’était pas encore glorifié, au moment où ils n’étaient pas baptisés du Saint-Esprit et de Feu Divin. Ils ont été baptisés du Saint-Esprit et de Feu Divin dans la chambre haute, le jour de la Pentecôte. Pas avant. Pensez-y ! Bien-aimés de Dieu, on peut donc faire des miracles et des prodiges, sans être pour autant baptisé du Saint-Esprit et de Feu Divin. Selon MATTHIEU 10 :1, Judas, le traite, le démon et le fils de perdition a aussi reçu de Jésus-Christ, le pouvoir de chasser les démons, de guérir toute maladie et toute infirmité, et de proclamer l’avènement du Royaume des cieux. Voilà quelqu’un qui a prêché l’avènement de ce Royaume, mais qui n’y est pas entré lui-même.     N’est-ce pas ce à quoi nous assistons aujourd’hui ? Des démons, des fils de perdition et des ouvriers d’iniquités parcourent le monde entier, guérissant toute maladie et toute infirmité, chassant les démons, et annonçant l’avènement du Royaume céleste. Méfiez-vous d’eux. Ils n’ont aucun message pour l’édification et la perfection des saints. Voici en quoi se résume leur soi-disant message : Festival de miracles, de prodiges, de signes et de guérison. Eloignez-vous d’eux, car ce sont les faux christs et les faux prophètes dont parle le Seigneur dans MATTHIEU 24 :24. Si le Seigneur Lui-même, a déjà donné Son propre pouvoir à quelqu’un qu’Il qualifie Lui-même de démon et de fils de perdition, Il peut encore le faire aujourd’hui. Aucun fils de perdition ne peut être baptisé dans le Saint-Esprit et le Feu Divin. Aucun. Ils peuvent seulement recevoir, selon le bon plaisir de la volonté de Dieu, le pouvoir de faire des miracles et d’annoncer l’avènement du Royaume céleste. La promesse du baptême du Saint-Esprit et du Feu Divin est réservée uniquement aux fils de Dieu, aux fils et filles du Royaume des cieux.

Jésus-Christ le Dieu Tout-puissant, assis à la droite de la majesté Divine, est l’unique Source d’eau vive dans tous les temps prophétiques. Quand Il est venu en chair sur la terre, Il est devenu Jésus-Christ homme, tout en restant dans les lieux célestes, Jésus-Christ le Dieu Tout-puissant, l’Immortel, l’Invisible et le Tout-suffisant. Le jour de la Pentecôte, c’est en tant que Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant qu’Il a répandu le     Saint-Esprit et le Feu Divin sur Ses disciples, afin qu’ils soient baptisés et revêtus de la puissance d’En-Haut. Il l’a fait en tant que Source Unique d’eau vive, étant dans un corps céleste, infiniment glorieux, éclatant de lumière, de perfection, de sainteté et de vie. Quand il était dans Sa chair du péché, Il était la Source d’eau vive manifestée en chair. Cette source était restée fermée jusqu’à Sa mort. C’est seulement après Sa résurrection, Son élévation à la perfection par le Père, et après qu’Il ait reçu le Nom qui est au-dessus de tout nom, le Nom Tout-puissant et Tout-suffisant de Jésus-Christ, qu’Il a baptisé Ses disciples. Ses disciples sont venus à Lui quand Il était encore dans Sa chair du péché. Mais ils n’ont pu boire de l’eau vive que lorsqu’Il était dans Son corps céleste et glorieux.

Au commencement de l’âge apostolique, le Seigneur a baptisé Lui-même, depuis le ciel, les cent vingt disciples de la chambre haute. C’est une grâce particulière pour eux. Frères, il y a deux sortes de personnes à l’Eglise :

1. Il y a celles que le Seigneur Lui-même baptise du Saint-Esprit et du Feu Divin, depuis le ciel, sans personne interposée.

2. Il y a celles qui le sont par personne interposée.

Pour pouvoir boire de l’eau vive, symbole du Saint-Esprit, il faut absolument venir à Jésus-Christ homme. Car c’est Lui qui dit : «  Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive ». Il n’y a donc pas un autre moyen de boire de cette eau vive. Or, après Sa mort, Sa glorieuse résurrection et Son élévation au ciel, où Il est assis à la droite de la majesté Divine, Jésus-Christ de Nazareth n’est plus, physiquement parlant, sur la terre des hommes. Comment donc venir à Lui, si on a soif, et si on veut boire à Sa Source intarissable d’eau vive ? Le Seigneur Dieu Tout-puissant a pourvu à cela. Pour ceux qui doivent boire de cette eau vive directement, sans personne interposée, Il se révèle à eux de façon particulière, les attires à Lui de façon particulière, et les baptise du Saint-Esprit et du Feu Divin. Parmi   ceux-ci, Il choisit des hommes qu’Il transforme en sources d’eau vive, où les autres peuvent venir boire. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique de ce temps prophétique de l’aube. Il met en eux, Son Esprit. Et Il fait d’eux des Dieux, car Dieu seul est la Source d’eau vive. Il peut aussi choisir un homme qui est baptisé du Saint-Esprit et du Feu Divin par personne interposé : C’est le cas de Saul de Tarse, appelé Paul, qui a été baptisé du Saint-Esprit au travers d’Ananias. Je le répète : Le Seigneur Jésus-Christ, pour accomplir la Parole de l’Ecriture qui dit : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, choisit des hommes, qu’Il baptise du Saint-Esprit et de Feu Divin, qu’Il transforme par la suite en sources d’eau vive, qu’Il fait Dieux et Christs. L’Esprit de Christ, l’unique Source d’eau vive, habite pleinement en eux, et est caché en eux, par la volonté souveraine de Dieu. Cette Source d’eau vive étant en eux, de façon particulière, Il fait d’eux des sources d’eau vive où on peut boire à satiété.

Dans JEAN 7 :38, le Seigneur dit : « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme le dit l’Ecriture. » Et l’Ecriture d’ajouter : « Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore donné, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. » (JEAN 7 :39). Frères, la Parole du Seigneur est formelle : « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein. » Je prends un exemple, afin que vous puissiez mieux Le comprendre : Si je crois en Jésus-Christ, des fleuves d’eau vive couleront de mon sein. Cela veut dire tout simplement que je suis devenu une source d’eau vive. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Il est impossible que des fleuves d’eau vive coulent de moi, de mon sein, sans que je ne sois moi-même une source d’eau vive. Vous voyez ! Le Seigneur a fait de moi une source d’eau vive. Maintenant, que fait-on à une source d’eau  généralement? On vient y boire. Ainsi soit-il ! Sur le plan spirituel, que peut-on faire à une source d’eau vive ? On peut venir y boire. Si donc Christ a fait de moi une source d’eau vive, c’est justement pour qu’on vienne y boire. Je vais enfoncer le clou, afin de permettre à ceux qui veulent rejeter la Manne Fraîche de le faire. Frères, si Christ a fait de moi une source d’eau vive à laquelle on peut venir boire, alors je crie haut et fort, par Son Esprit, qui est en moi, en disant : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. La Parole même que Jésus-Christ de Nazareth a prononcée en Son temps, trouve aujourd’hui, en ce temps prophétique de l’aube, son accomplissement. Je ne parle pas de moi, mais je parle par l’Esprit de Christ, qui est en moi. Et je dis, sans ambages : Si quelqu’un en ce temps prophétique de l’aube à soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Car, l’unique source d’eau vive est ouverte en moi. En venant à moi, par une révélation Divine, vous trouverez à coup sûr, cette  eau vive manifestée en chair. L’unique Source d’eau vive, Jésus-Christ, est manifestée corporellement en moi, par la puissance de Dieu.

Bien-aimés de Dieu en Jésus-Christ, si c’est moi qui vous ai engendrés par la puissance de Dieu, je dois vous donner à manger et à boire. Je vous le dis, en vérité, en vérité, le Seigneur a fait de moi une source d’eau vive tout en restant l’unique Source d’eau vive de tous les temps. Par Sa grâce et selon le bon plaisir de Sa volonté, des fleuves d’eau vive coulent de mon sein, afin que vous puissiez venir à moi, et boire. Je suis parfaitement conscient de la gravité de ce que je dis, mais, je tiens absolument à le répéter : Si quelqu’un, en ce temps prophétique de l’aube, a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. L’eau que je lui donnerai par l’Esprit de Christ qui agit en moi, deviendra aussi en lui une source d’eau vive. Je ne la donne pas de moi-même, mais par l’Esprit de Christ. En moi, Christ a ouvert une source d’eau vive. En mettant Sa précieuse Parole en moi, la Manne Fraîche,  Il a ouvert en moi, une source d’eau vive. Si donc quelqu’un a soif de la Parole prophétique de ce temps prophétique de l’aube, de la Manne Fraîche, à qui ira-t-il ? A Jésus-Christ de Nazareth ou à moi ? Pensez-y ! A qui ira-t-il ? Il viendra certainement à moi, conduit par le Saint-Esprit. La Manne Fraîche, qui est la Parole prophétique de notre temps, est une eau vive à laquelle vous faites bien de boire. Elle vous restaure, vous sanctifie et vous perfectionne. Cette Parole coule de mon sein, afin d’étancher votre soif. Le Seigneur L’a mise dans ma bouche, afin que je prophétise en Son Nom. Quand je prophétise, Elle coule de mon sein. Vous voyez ! Je suis donc une source d’eau vive pour tous ceux qui ont soif de la Vérité de Dieu, en ce temps prophétique de l’aube. Je ne suis pas l’unique Source, la Source par essence et par excellence, mais seulement une Source d’eau vive, dans le sein de laquelle se trouve l’unique Source d’eau vive : L’Esprit de Christ. Le Seigneur, en me baptisant du Saint-Esprit et du Feu Divin, a aussi ouvert en moi, une autre sorte de source d’eau vive : L’Esprit de Christ, qui est le Saint-Esprit. Et des fleuves d’eau vive coulent de mon sein, par Sa grâce infinie. Comme les fleuves d’eau vive coulent de mon sein, je suis devenu une source d’eau vive où on peu venir boire à satiété. Ainsi soit-il ! Beaucoup seront scandalisés en m’entendant dire de telles choses. Mais, ce n’est point de leur faute. Car, s’ils comprenaient les Ecritures et la puissance de Dieu, ils ne condamneraient pas un innocent.

Souvenez-vous de ce que Dieu à fait de moi, et vous comprendrez le mystère de la source d’eau vive dont je parle aujourd’hui :

1. Dieu m’a fait Dieu. Or, Dieu seul est la Source d’eau vive. Donc, en faisant d’un homme tel que moi, Dieu, Il a aussi fait de moi une source d’eau vive.

2. Le Seigneur m’a remis les clés de Royaume des cieux, et Il m’a donné les Paroles de la vie éternelle pour notre temps, après celui du soir et celui de minuit : La Manne Fraîche. Cette Parole prophétique étant en moi, en étant devenue moi, je suis devenu moi-même, par la volonté de Dieu et par le Saint-Esprit, une source de la Parole éternelle où on peut venir se nourrir chaque jour.

3. Le Seigneur, le Cadavre par essence et par excellence, m’a fait aussi cadavre, pour l’accomplissement de la Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24 :28, pour ce temps de l’aube. En tant que tel, et conjointement avec mon statut de Fils de l’homme, je vous donne  à manger et à boire, par la puissance de la résurrection. La nourriture que je vous donne, c’est la chair du Fils de l’Homme par le Fils de l’homme. Et le breuvage que je vous donne, c’est le Sang du Fils de l’Homme par le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube. Vous voyez ! Le cadavre de notre temps, est aussi une source de nourriture et de breuvage. Ainsi soit-il !

Prenons maintenant quelques exemples bibliques pour montrer le bien-fondé et la véracité scripturaire de ce que je vous dis.

L’EXEMPLE DE PIERRE ET DE CORNEILLE

L’apôtre Pierre a été baptisé du Saint-Esprit et du Feu Divin, par le Seigneur Lui-même, sans personne interposée. Il lui a aussi remis les clés du Royaume des cieux, et Il lui a aussi donné les Paroles de la vie éternelle. Un jour que Corneille priait, un ange du Seigneur lui apparut dans une vision, et lui dit : « Corneille, tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. Envoi maintenant des hommes à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre… »  (ACTES 10 :3-5). Je me suis toujours demandé pourquoi l’ange du Seigneur n’a pas conduit Corneille vers Jésus-Christ de Nazareth, mais vers Pierre. Savez pourquoi ? C’est tout simplement parce que Jésus-Christ de Nazareth n’était plus là physiquement, qui a donc les clés du Royaume des cieux ? Si Dieu doit nous conduire à quelqu’un, comme Il a conduit Corneille à Pierre, à qui nous conduira-t-il ? A celui qui a les clés du Royaume des cieux et les Paroles de la vie éternelle.

Quand l’apôtre Pierre est arrivé chez Corneille, quelque chose s’est passé : « Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la Parole » (ACTES 10 :44). Ce jour là, si vous voulez le comprendre, Corneille et sa maison ont bu de l’eau vive, symbole du Saint-Esprit, à une source d’eau vive. Cette source d’eau vive s’appelle Pierre, dans le sein duquel se trouvait l’unique Source d’eau vive, Jésus-Christ. Ils ont reçu le Saint-Esprit par personne interposée : Pierre. Pierre était donc pour eux une source d’eau vive, à laquelle ils ont tous bu. En écoutant la Parole prophétique qui sortait de sa bouche ointe du    Saint-Esprit et de Feu Divin, ils buvaient déjà à cette source d’eau vive. Et, c’est le Saint-Esprit qui était déjà en lui, que le Seigneur a prélevé et a mis sur eux. C’est ici le mystère du prélèvement de l’Esprit. Dans NOMBRES 11 :16-17, Dieu a dit à Moïse qu’Il allait prendre le Saint-Esprit qui était sur lui, et le mettre sur les soixante dix anciens d’Israël. Vous voyez ! Moïse, qui a été fait Dieu par Dieu, était une source d’eau vive pour eux. Qu’en est-il donc de l’homme que Dieu a fait Moïse en ce temps prophétique de l’aube ? Il est aussi une source  d’eau vive pour ceux que Seigneur lui donne. Le Seigneur prend la plénitude du Saint-Esprit qui est déjà en lui, et la met en eux. Souvenez-vous aussi d’Elie le Thischbite et d’Elisée. Elie le Thischbite était une source d’eau vive pour Elisée. Elisée le sachant, lui a demandé purement et simplement la double portion de son esprit. Ce n’est pas à Dieu qu’il a adressé cette demande, mais à un homme : Elie le Thischbite. Parce qu’il savait qui était réellement cet homme avec qui il marchait. Qu’a fait Elie le Thischbite pour Elisée ?  Il lui a donné la double portion de son esprit, qui est aujourd’hui l’Esprit d’Elie. Elie le Thischbite avait donc le pouvoir de donner son esprit, qui était en fait l’Esprit de Dieu, à quelqu’un d’autre. Pensez-y ! Pensez aussi au fait que l’Esprit d’Elie est aujourd’hui sur l’homme que Dieu a fait Moïse. Elisée, en recevant la double portion de l’Esprit d’Elie, a bu de l’eau vive à une source. Cette source d’eau vive, c’était Elie le Thischbite du sein duquel coulaient des fleuves d’eau vive. Frères, depuis l’Ancien Testament, Dieu nous enseigne, qu’Il peut faire d’un homme une source d’eau vive où les autres viendront boire. Il a fait de Moïse une source d’eau vive pour les   soixante-dix anciens, pour Josué et pour Caleb. De son sein ont coulé des fleuves d’eau vive pour étancher la soif des autres. Il a aussi fait d’Elie le Thischbite une source d’eau vive pour Elisée. Ces faits sont incontestables et irréfutables. Mais, quand il s’agit de frère Abokon Christ-Moïse, cela pose un problème crucial, parce que je ne suis ni juif, ni européen, ni américain. Je suis qu’un noir africain, alors on ne peut pas croire en moi. Que Dieu en soit loué. Frères de la Manne Fraîche, sachez que ce Dieu a fait hier avec les Moïse, les Elie, Il le fait aussi avec nous, avec l’homme qu’Il a fait Dieu et Moïse pour ce temps prophétique de l’aube. Ce qu’Il a fait hier avec les Pierre, les Paul, Il le fait aujourd’hui avec nous, selon le bon plaisir de Sa volonté, à la louange de Sa gloire. Que Son Nom soit béni !

Corneille a bu à une source d’eau vive : Pierre. En Pierre, était l’Esprit de Christ l’unique Source d’eau vive. Dieu Lui-même a conduit Corneille à cette source d’eau vive, Pierre. Et Pierre l’a conduit à la Source d’eau vive par essence et par excellence : Jésus-Christ.

L’EXEMPLE  DE  PIERRE  ET  LES  SAMARITAINS :   ACTES 8 : 14-17

Philippe a prêché l’Evangile aux Samaritains. Ce jour-là, le    Saint-Esprit est descendu pour faire des miracles : Des démons ont été chassés et des malades ont été guéris. Frères, malgré la descente du    Saint-Esprit, aucun d’entre eux n’a été baptisé du Saint-Esprit. Aucun ne L’a reçu. N’est-ce pas étrange ? Il a fallu que l’apôtre Pierre et l’apôtre Jean viennent prier pour eux, et leur imposer les mains, afin qu’ils Le reçoivent. Pensez-y ! Avec le ministère d’évangéliste, Dieu ne baptise pas du Saint-Esprit et du Feu Divin. Parce que l’évangéliste n’est pas fait Dieu. Or, c’est Dieu seul qui est la Source d’eau vive, du sein de qui coulent les fleuves d’eau vive. Les ministères d’évangéliste, de pasteur, de docteur, d’apôtre ne sont pas des sources d’eau vive auxquelles on peut venir boire. Si l’apôtre est aussi prophète, il devient une source d’eau vive au sein duquel coulent les fleuves d’eau vive. Vous voyez ! C’est une source d’eau vive ouverte, alors que les autres ministères de la Parole sont des sources d’eau vive fermées

L’EXEMPLE  DE  PAUL  ET  D’ANANIAS

Saul de Tarse a rencontré le Seigneur Jésus-Christ, qui s’est révélé à lui de façon particulière, sur le chemin de Damas. Malgré cette expérience particulière au cours de laquelle il a vu le Seigneur sous la forme d’une puissante lumière, et entendu Sa Voix, il n’avait pas reçu le Saint-Esprit. Vous voyez ! On peut voir des visions extraordinaires, entendre du ciel la Voix même du Seigneur, et ne pas avoir le Saint-Esprit en soi. On peut prophétiser, parler en langues, guérir toute maladie et toute infirmité, chasser les démons, et ne pas être revêtu de la puissance d’En-Haut et de Feu Divin, ne pas être baptisé du Saint-Esprit. Saul de Tarse a vu la lumière, qui était Christ le Seigneur. Il a même échangé avec Lui. Mais, il n’était pas pour autant baptisé du Saint-Esprit. Aujourd’hui, beaucoup cherchent à voir au-dessus d’eux, ou au-dessus de leurs pasteurs, une colonne de feu, ou entendre des Voix mystérieuses, au lieu de chercher à être remplis du Saint-Esprit. Eloignez-vous d’eux. Vous, cherchez toujours la plénitude et toute la plénitude de la puissance d’En-Haut et de Feu Divin

Qu’est-ce que le Seigneur a dit à Saul ? Il lui a dit : « Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire » (ACTES 9 : 6 ). Pourquoi ne lui a-t-Il pas dit Lui-même ce qu’il devait faire ? Parce qu’Il a choisi un homme, Ananias, pour être la source d’eau vive à laquelle il devait boire. Quand Ananias a vu Saul de Tarse, qui était devenu aveugle, il lui a imposé les mains, en disant : «  Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du                         Saint-Esprit. » (ACTES 9 : 17 ). « Au même instant, il tomba de ses yeux des écailles, et il recouvra la vue… » (ACTES 9 : 18 ). Le Seigneur a fait deux Choses importantes dans la vie de Saul de Tarse :

1- Par les mains d’Ananias, Il l’a guéri. Ananias était donc pour lui, une source de guérison, Jésus-Christ Lui-même étant la Source Principale, la Source par essence et par excellence. En guérissant le boiteux de la Belle Porte, à qui il a dit : Je n’ai ni argent, ni or, mais ce que j’ai je te le donne : au nom de    Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche, l’apôtre Pierre devint ce jour-là une source de guérison pour ce malade,   Jésus-Christ Lui-même étant la Source par essence et par excellence. Frères, je n’ai pas un ministère de guérison Divine, mais chaque fois que le Seigneur, dans Sa grâce, a bien voulu m’utiliser pour guérir un frère, je suis devenu pour celui-là une source de guérison. Chaque fois qu’un frère est utilisé par le Christ Jésus pour guérir quelqu’un, il est devenu pour celui-là, une source de guérison. Si Dieu utilise un frère pour bénir les autres d’une manière ou d’une autre, il devient pour eux une source de bénédiction, Jésus-Christ Lui-même étant la Source Principale. Comprenez-vous ces choses ? Que le Nom du Seigneur soit béni !

2- Par les mains d’Ananias, le Seigneur a rempli Saul de Tarse du Saint-Esprit. Saul de Tarse a donc bu directement à la source d’eau vive d’Ananias, qui l’a conduit à la Source Principale : Jésus-Christ le Dieu Tout-puissant.

L’EXEMPLE  DE  PAUL  ET  DES  DOUZE  DISCIPLES :     ACTES 19 : 1-7

L’apôtre Paul, a bu à une source d’eau vive : Ananias. Et le Seigneur l’a aussi transformé en une source d’eau vive à laquelle on pouvait boire. C’est justement à sa source que les douze disciples qu’il a baptisés d’eau au Nom du Seigneur Jésus-Christ, ont bu. En effet, l’Ecriture dit : «  Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient ». Qui leur a imposé les mains : Jésus-Christ de Nazareth ou Paul ? Paul. Paul était donc l’instrument que le Seigneur a utilisé pour leur accorder le baptême du Saint-Esprit. Il était donc pour eux une source d’eau vive, du sein duquel coulaient les fleuves d’eau vive. En son temps donc, si quelqu’un avait soif, il pouvait aller à lui et boire. C’est ce que les douze ont fait : ils avaient soif de la Parole et du Saint-Esprit. Ils sont venus à Paul, et ils ont bu. Au temps de Pierre, si quelqu’un avait soit, il pouvait venir à lui pour boire. Corneille avait soif. Il avait vraiment soif, c’est la raison pour laquelle, il priait beaucoup et craignait Dieu, et faisait beaucoup d’aumônes au peuple. Il vin à Pierre et but. Frères, vous qui m’écoutez maintenant, si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Car en moi, le Christ Jésus a ouvert une source d’eau vive, étant Lui-même la Source Principale.

VENEZ  AUX  EAUX  ET  BUVEZ !

Dans ESAIE 55 :1, le prophète dit : « Vous tous qui avez soif, venez aux eaux… » Que dit la Manne Fraîche par rapport au mot ‘‘eaux ‘’. Cela signifie, sources d’eaux. Donc voici la révélation complète, donnée par le Saint-Esprit : « Vous tous qui avez soif, venez aux sources d’eau vive » Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs sources d’eau vive. De l’Ancien Testament au Nouveau, nous pouvons citer comme sources d’eau vive : Moïse le prophète, Elie le Thischbite le prophète, l’apôtre Pierre le prophète, l’apôtre Paul le prophète. Il y en a encore d’autres étant donné que chaque prophète fait Dieu par Dieu est une source d’eau vive. Durant les âges de l’Eglise, les sept étoiles, qui sont aussi les sept Fils de l’homme sont des sources d’eau vive. En ces quatre derniers temps prophétiques, il y a des sources d’eau vive. Le Messager-prophète du temps prophétiques de l’aube est une source d’eau vive. Le Messager-prophète du temps prophétique du matin  est aussi une source d’eau vive. Il y a donc plusieurs sources d’eau vive. Ce sont des sources secondaires qui conduisent à la Source Principale : Dieu Lui-même. Quand Jésus-Christ de Nazareth dit dans JEAN 7 : 37 : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive », Il s’est identifié à la Parole de l’Ecriture d’ESAIE 55 : 1, mais en tant qu’une source d’eau vive. Pas en tant que Source Principale, mais en tant qu’une source, parce qu’Il était dans une chair du péché. Esaïe le prophète   lui-même était une source d’eau vive. Le Seigneur ne l’avait-Il pas envoyé pour parler pour Lui ? Sa Parole, qui est de l’eau pure n’était-Elle pas en lui ? Frères, il était une source d’eau vive pour son temps.

Dans chaque temps prophétique, Dieu ouvre une source d’eau vive pour Son peuple. Cette source d’eau est toujours un prophète qu’Il fait Dieu. Ce prophète vient avec la Parole prophétique de son temps. Il ne s’en tiendra qu’à cette Parole. Les gens de sa génération aussi ne s’en tiendront qu’à elle. En dehors de la Parole prophétique de l’âge, il n’y a ni vie, ni salut, ni rédemption, ni sanctification, ni perfection. Quand Moïse est venu, il avait un Message : La loi. Quand Jésus-Christ est venu, Il avait aussi Son Message : L’Evangile. Quand Pierre est venu, il avait aussi son Message. Remarquez que ni Pierre, ni Paul, ni Jean, n’ont répété mot à mot l’Evangile de Jésus-Christ de Nazareth. Ils ont plutôt prêché la portion de la Parole que le Seigneur leur a révélée. Quand Luther est venu, il avait aussi son Message : La justification par la foi. Quand Wesley est venu, il avait aussi son Message : La sanctification. Quand William Branham est venu, il avait également son Message : Lumière du soir. Et quand je viendrai, par la grâce de Dieu, j’aurai aussi mon Message : La Manne Fraîche. Aucun de nous ne va répéter mot à mot ce que son prédécesseur a dit. S’il s’agissait de répéter mot à mot ce que l’autre a dit, nous ferions mieux de ne plus lire la Bible, qui est une compilation de ce plusieurs prophètes ont dit à des époques bien différentes. Moïse n’a pas répété ce qu’Abraham a dit. Samuel le prophète n’a pas répété mot à mot ce que Moïse a dit. Néhémie n’a pas répété mot à mot ce que Samuel a dit. David n’a pas répété mot à ce que ses prédécesseurs ont dit. Le roi Salomon n’a pas répété mot à mot ce que le roi David a dit. Esaïe le prophète n’a pas répété mot à mot ce que les autres ont dit. Jérémie le prophète n’a pas répété mot à mot ce qu’Esaïe a dit. Ezéchiel le prophète n’a pas répété mot à mot ce que Jérémie a dit. Jésus-Christ de Nazareth n’a pas répété mot à mot ce que les autres avant Lui, ont dit. L’apôtre Pierre n’a pas répété mot à mot ce que Jésus-Christ de Nazareth a dit. L’apôtre Paul n’a pas répété mot à mot ce que l’apôtre Pierre a dit. Considérons les sept lettres envoyées par l’apôtre Jean aux sept Eglises d’Asie. Elles diffèrent les unes des autres. Quand le Fils de l’homme sera manifesté en ce temps prophétique de l’aube, il ne répétera pas ce que ses prédécesseurs ont dit. Il dira ce que le Seigneur mettra dans sa bouche. Sa Parole provoquera des convulsions, des crampes chez beaucoup de gens. Chez d’autres, elle sera une source de bénédiction, une source d’eau vive, une source de perfectionnement.

VENEZ  AUX  SOURCES  DU  SALUT

Esaïe dit : « Vous puiserez de l’eau avec joie aux sources du salut » (ESAIE 12 : 3). Remarquez qu’il y a plusieurs sources du salut. Il n’y a qu’un seul Salut, c’est : Christ. En effet, dans LUC 2 : 30, Siméon dit, par le Saint-Esprit, au sujet de Jésus-Christ : « Mes yeux ont vu Ton salut » Christ est donc le Salut de Dieu pour les hommes. Il est l’unique Salut, le Salut par essence et par excellence. Mais, selon ESAIE 12 : 3, il y a plusieurs sources du salut. Selon la Manne Fraîche, chaque source du salut conduit à l’unique Salut, qui est Christ. Ainsi, l’apôtre Pierre, qui était une source du salut, a conduit Corneille à Jésus-Christ, la Source principale du Salut, l’unique Salut. Corneille, en buvant à la source d’eau vive, qui était l’apôtre Pierre, a bu à la source du salut, qui était le même apôtre Pierre. Frères, frères, l’apôtre Pierre était à la fois une source d’eau vive et une source du salut. Sa vocation, c’était de conduire les hommes et les femmes, à l’unique Source du Salut, à l’unique Salut : Jésus-Christ. L’apôtre Paul était aussi une source du salut. Jugez-en vous-même en considérant ce que le Seigneur Lui-même lui dit dans   ACTES 13 : 47 : «  Je t’ai établi pour être la lumière des nations, pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre ». Frères, regardez :   Peut-on être la lumière des nations, sans être une source de lumière ? Et si on est une source de lumière, ne peut-on pas être aussi une source du salut ? Et si on est une source du salut, ne peut-on pas être aussi une source d’eau vive ? L’apôtre Paul, je le répète, par la Parole du Seigneur, par la Manne Fraîche, était bel et bien une source du salut, qui a conduit les gens à l’unique Source du Salut : Jésus-Christ.

Dans JEAN 8 : 12, Jésus dit : « Je suis la lumière du monde. » Mais, dans MATTHIEU 5 : 14, Il dit à Ses disciples «  Vous êtes la lumière du monde ». En tant que Seigneur et Dieu Tout-puissant, Il est l’unique Lumière du monde, la Lumière du monde par essence et par excellence, vers qui convergent les autres lumières du monde. L’apôtre Pierre était la lumière du monde de son temps, laquelle lumière convergeait vers l’unique Lumière, qui est Christ. Il en est de même de l’apôtre Paul, des sept étoiles qui sont les sept anges de l’Eglise, qui sont également les sept Fils de l’homme, qui sont également les sept yeux de l’Agneau qui est là comme immolé. Ce sont tous la lumière du monde convergeant vers la Lumière du monde par essence et par excellence : le Seigneur Jésus-Christ notre Rédempteur. Ce sont donc des lumières secondaires conduisant à la Lumière principale : le Seigneur Jésus-Christ notre Sauveur. Ce sont les reflets de l’unique Lumière. Chacune de ces lumières secondaires est source secondaire du salut. C’est ici la Manne Fraîche : Frère Abokon Christ-Moïse est une source du salut dans ce temps prophétique de l’aube ; il est porteur du salut et lumière du monde.

LE  SALUT  PRET  A  ETRE  REVELE  DANS  LES  DERNIERS  TEMPS  EST  UNE  SOURCE  DU  SALUT

En 1 PIERRE 1 : 5, l’Ecriture parle du salut prêt à être révélé dans les derniers temps. De quel salut s’agit-il encore, puisque l’unique Salut, Jésus-Christ, a été déjà révélé ? Quand l’apôtre Pierre donnait cette prophétie, Jésus-Christ l’unique Salut était déjà révélé. De quel salut s’agit-il donc ? Il s’agit de la révélation du Salut, pas par Jésus-Christ de Nazareth, mais par un autre homme que Dieu enverra. Cet homme sera une source du salut, donc le salut dans son temps. Et Jésus-Christ, le Salut par essence et par excellence sera dans ce salut, pour se révéler encore au monde dans les derniers temps. Par exemple : Au temps de l’aube, Jésus-Christ l’unique Salut, doit être révélé de façon particulière. Il choisit un homme, qu’Il fait Christ, qu’Il fait source du salut, donc Salut ; et Il habite en Lui. Etant en lui, Il se révèle aux hommes, par la Parole prophétique, la Manne Fraîche. Cet homme fait Salut par l’unique Salut, c’est votre serviteur : Frère Christ-Moïse. Pour parvenir à la plénitude du salut, il faut absolument, le voir et croire en lui. Car, il est la révélation du salut prêt à être révélé en ce temps de l’aube, révélant le Salut par essence et par excellence. Il n’est pas le Christ Jésus, mais simplement Christ, par la Manne Fraîche, la Parole prophétique de notre temps. Il n’est pas le Salut par essence et par excellence, mais une simple source du Salut, vous conduisant à la l’unique Source du Salut.

Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt !

FRERE  CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME


 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix